Ce jeu est sorti le 22 nov. 2013, et a été ajouté en base le 15 oct. 2013 par Docteur Mops

édition 2013
Par Helmut Ohley et Leonhard Orgler
Illustré par Martin Hoffmann et Claus Stephan
Édité par Hans im Glück, Filosofia et Z-Man Games
Distribué par Asmodee

Standalone 3 extensions 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Russian Regal

Russian Railroads (RR) est un jeu de placements d’ouvriers / combos sorti à Essen 2013, pour 2 à 4 joueurs à partir de 12 ans. Les joueurs y incarnent des magnats du chemin de fer russe, chargés par le tzar de construire le Transsibérien, ainsi que deux autres lignes d’importance moindre : Moscou - St Pétersbourg et Moscou – Kiev. Vous devrez tirer les lignes (poser des rails noirs) et en améliorer la qualité (il y a 5 qualités de rails noirs, gris, marron, beige, et enfin blanc). Aussi, il vous faudra récupérer des locomotives de plus en plus puissantes, qui permettront d’emmener vos voyageurs plus loin.

En fonction du nombre de joueurs, on jouera avec un côté du plateau (pour 2 ) ou l’autre (3-4), un certain nombre d’ouvriers initiaux [5 ou 6], et pour un certain nombre de manches [6 ou 7 ]. Un ordre de tour est défini en tirant des cartes au hasard prévues à cet effet, et le dernier bénéficie d’un bonus au choix parmi 4 cartes. Puis l’avant dernier joueurs choisira parmi les 3 bonus restants son bonus de départ, puis le 2e joueur, et enfin le 1er prendra ce qui reste.
Mécaniquement, RR est jeu classique de placements exclusifs (c’est-à-dire sans possibilité de rejouer sur les cases pour toute la durée de la manche, même en dépensant un meeple de plus), alternés entre les joueurs, jusqu’à ce que chacun ne veuille plus ou ne puisse plus jouer. A ce moment-là, il passe, retourne sa carte ordre de tour et marque les points qui figurent au verso.
Les placements s’effectuent sur les cases des différents domaines du jeu (construction de rails, acquisition de locomotives ou d’usines, de chauffeurs, ou de technologie « industrialisation »), et nécessitent, 1, 2 ou 3 ouvriers. Enfin la zone des actions auxiliaires permet de récupérer 2 ouvriers temporaires, 2 roubles (qui peuvent se substituer à un ouvrier mais jamais l’inverse), ou un marqueur x2.
Lorsque tout le monde a passé, chaque manche se conclut par une phase d’évaluation de chacune des 3 lignes de chemin de fer, et de la piste d’industrialisation.
Ce qui est fantastique dans RR, c’est que vous recomptez à la manche suivante les bonus que vous avez débloqué aux manches précédentes (exception faite du bonus de fin de ligne, lorsque votre rail noir atteint le terminus), s’ensuit donc forcément un effet boule de neige, de confrontation des stratégies, avec des manches qui pèsent de plus en plus lourd alors que la partie avance.

On n’a jamais le temps de développer tous les axes stratégiques dans la limite des 6 ou 7 manches, par conséquent le scoring repose à la fois sur une stratégie principale (ou au maximum deux) et quelques effets d’aubaines au gré des actions laissées libres par les adversaires, ou permises par sa position de 1er joueur.
Russian Railroads est définitivement un jeu pour combotteurs, tendu, qui ravira les calculateurs. Au début on est un peu perdu, et le résultat de la première partie a toutes les chances d’être punitif, surtout si vous jouez avec des adversaires déjà rôdés à ce jeu. On regrettera peut être l’absence d’objectifs communs [qui apportent toujours une certaine dose d’émulation dans une partie], ou le fait que les cartes bonus soient sélectionnés secrètement, et qu’on ne puisse en prendre qu’une par partie (uniquement via un jeton ?). Enfin, certains points de règle sont sujets à caution en fonction de l’interprétation de chacun. C’est le cas par exemple du remplacement des locomotives (est –il autorisé à partir du moment où chaque ligne est équipé d’une locomotive ou puis-je remplacer une loco même s’il n’y en a pas sur une autre ligne ?) ou de la marque des bonus de la ligne de Kiev (qui parle de la présence d’une loco et du placement d’un rail noir ; que se passe-t-il quand le rail est amélioré en gris ? Certains disent que les bonus sont perdus car le rail n'est plus noir, d’autres qu’il ne faut pas tenir compte de la couleur améliorée car « qui peut le plus peut le moins »). A définir avant le début du jeu. 8.6/10

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default