Ce jeu est sorti le 6 juin 2014, et a été ajouté en base le 3 juin 2014 par Docteur Mops

édition 2014
Par Andréa Mainini
Illustré par Sabine Kondirolli
Édité par Huch & friends et Zvezda
Distribué par Gigamic

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Rien n’est pour toujours sur cette terre.

Azteka est un jeu abstrait qui vous invite à voyager au Pérou, vous allez vous retrouver à tourner la roue de la vie. Qui de la mort ou de la vie va remporter ? (ou des morts vivants, à trois joueurs).

Les +

- Beau. Les pions sont de jolies petites figurines (j’hésite tout de même à les peindre pour leur donner un aspect un peu moins plastique), la roue est également assez agréable à l’œil. On regrettera que le matériau choisi soit le plastique et non le bois… mais notre porte monnaie en sera reconnaissant.

- Simple. Le jeu est assez simple, chaque camps à une façon particulière de gagner (pour la vie avoir un pion dans chaque segment et anneau de la roue ; pour la mort avoir un segment/anneau entièrement rempli de ses pions… on peut également gagner en ayant placé tous ses pions) pour se faire il n’y a qu’une action par tour à savoir poser un pion dans une case libre adjacente à un autre de ses pions ou tourner un anneau de la roue.

-Pouvoirs spéciaux. Chaque camps a également une petite capacité spéciale assez thématique. La vie va se répandre, si elle rempli un segment elle peut ajouter un pion vie sur la roue, et la mort, en tuant des pions vie (en les entourant) va les remplacer par des pions mort.

- La roue. Quand on dit la règle comme ça, ça a l’air simple… on se dit qu’on a qu’à placer ses pions les uns à coté des autres ; sauf que la roue qui tourne va donner tout son sel au jeu ; il faut la tourner pour contrer l’adversaire (mais ça pourra également faire échouer nos plans), il faudra également vérifier qu’en la tournant ça n’avantage pas l’autre joueur… Cette roue va offrir beaucoup de stratégie et de réflexion au jeu.

- Variante agressive. Une variante plus agressive est proposée et permet de réaliser une nouvelle action, à savoir tourner un des anneaux de 45° supplémentaires.

Les –

- Jeu à trois. Le jeu à trois est une très bonne idée mais il me laisse une sensation d’inachevé… j’ai du en faire une vingtaine de parties dans cette configuration et sur la globalité j’ai trouvé que c’était beaucoup plus simple de gagner en remplissant un segment de la roue. J’ai comme une sensation de déséquilibre et que c’est une stratégie rarement perdante… mais ça vient peut-être de mes adversaires du moment. Bien entendu le jeu sera également moins contrôlable et vous aurez parfois affaire à des parties se déroulant sur un modèle 2 contre 1.

- Erreur de règle. Cette erreur a probablement été corrigée, mais ça ne coute rien d’en reparler ; on peut placer ses pions en diagonale par rapport à ses pions, ce qui n’est pas précisé dans ma règle.

Conclusion

A mon sens dans la catégorie jeu abstrait, Azteka vaut le détour… du moins à deux joueurs ; à trois, même si j’y ai trouvé du plaisir, j’ai comme un sentiment d’inachevé (à réessayer avec d’autres partenaires de jeu…).

Note (basée sur le système bgg) : 6 (Jeu plutôt bon, une certaine dose de fun/challenge. J’y jouerais de manière sporadique, si je suis d’humeur.)
Je ne commente et note que les jeux auxquels j’ai joué 10 fois minimum

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default