Ce jeu est sorti le 24 déc. 2008, et a été ajouté en base le 11 sept. 2008 par 20.100

édition 2008
Par Inka Brand et Markus Brand
Illustré par Michael Menzel
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodée

Standalone

Rien de neuf sous le soleil, a l'ombre non plus d'ailleurs...

Comme cela a ete deja dit, A l'ombre des murailles ne fait que reprendre (relativement efficacement, j'en conviens) divers mecanismes de ses glorieux predecesseurs.

Ce n'est point desagreable ni a jouer, ni a regarder, l'interactivite entre les roles est reelle et donne une certaine profondeur tactique au jeu, ca tourne correctement et les parties sont rapides.

Alors, que demander de plus a ce jeu bien police et correspondant aux standards actuels?

Eh bien quelque chose que je nommerais l'identite. On a ici affaire a un patchwork de jeux connus du coup j'ai un peu l'impression qu'on se retrouve avec un monstre "frankensteinien" auquel il manque une ame. Meme si les ingredients s'incorporent avec un certain bonheur dans l'ensemble, a la fin ca ne donne pas le sentiment d'avoir joue a quelque chose de vraiment different.

De plus, certaines rajoutes artificielles viennent gacher la fluidite du tableau tel l'obligation de construire avec 3 materiaux differents ou d'avoir le "compte" juste.

Je lui aurais certainement mis une note un peu meilleure s'il etait sorti avant les jeux qui l'ont inspire, mais son cruel manque d'originalite l'empeche de sortir du lot. A eviter si vous possedez deja Piliers de la Terre, Cuba ou L'Age de Pierre...

Edit: je crois que je n'y rejouerai pas souvent. Ce jeu ne se demarque pas assez de ses alter-egos ludiques que pour empecher une lente mais tangible saturation pour le genre. J'ai ete tres (trop) enthousiaste sur mes 2 premieres parties mais les 2 suivantes furent terriblement ennuyeuses.

[i]Nb de parties: 4

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default