Retour de flamme

7,9

Gémissements habituels autour d'une table d'Agricola aux deux-tiers du jeu: "Quel enfer, mais quel enfer ! -j'aurai jamais le temps de tout faire.." Avec cette extension, c'est délicieusement pire. La contrainte du chauffage fait planer le spectre de l'infirmerie (qui fait perdre de précieuses actions) en plus de celui de la famine, ajoutant de l'urgence à la simple (!) gestion comptable de nos futurs points de fin de partie. Quant à l'impossibilité accrue d'espérer réaliser un carton plein (maison en pierre+blé+moutons+gorets+boeufs+légumes+aménagements majeurs qui pondent du point+occuper toute la surface+la main de ma soeur dans la culotte du maire++++..), moi, elle me détend: on lâche du lest et on se choisit un axe personnel de survie et de développement, en luttant pour ne pas se faire trop pourrir ses plate-bandes; les plateaux finaux des joueurs reflètent leurs stratégies de manière plus diverse et colorée qu'avec la version de base, loin de l'hypothétique "carton plein" qui nous pourrit la tête ces longues heures durant..

De plus, le fait que notre pré carré de départ soit occupé par de la tourbe et des bois rend tout ça plus réaliste, plus sympa à regarder, et très sympathique à gérer: garder, raser ou transformer ? Visuel, simple et tactique: un excellent ajout.

Bref, l'extension m'a remis du feu dans la chaudière, laquelle avait tendance à s'étouffer sous les tonnes de cartes du jeu, qui m'ont toujours un peu gonflé, pour être franc.

Commentaires

Default