Ce jeu est sorti le 8 févr. 2002, et a été ajouté en base le 8 févr. 2002 par Ceranor

édition 1989
Par Wolfgang Riedesser
Illustré par Thomas Thiemeyer
Édité par Ravensburger

Standalone 2 éditions

Rendez donc à César ce qui est à César !

Les règles extrêmement simples et le thème plutôt sympathique donne envie de rentrer immédiatement dans la course.
Le matériel est de bonne facture avec en particulier un astucieux plateau réversible permettant de varier les plaisirs.
Les parties sont courtes et tendues. Les cartes étant volontairement limitées, il est quelquefois difficile de finir la course. Ce n’est pas très réaliste mais le challenge n’en est que plus stimulant. Gare à celui qui se fait coincer et n’a pas d’autres choix que de prendre les virages à l’extérieur. Il n’aura pas assez de point pour finir sa course.
Il semblerait donc plus avantageux de faire le plus possible la course en tête. En effet certaines cases permettent de bloquer les adversaires en les obligeant dans le pire de cas à passer leur tour ! Le retard occasionné est souvent fatal.

Le « salut » à César qui correspond en fait à un arrêt au stand pour une course de voitures, est également déterminant dans l’issue de la course. Certains conducteurs mal intentionnées bloquent le passage et vous oblige à faire l’impasse sur ce geste honorant l’auguste empereur.
César ne plaisante pas : il faut impérativement le saluer au 1er ou au 2 ème tour sous peine d’être purement et simplement éliminé.

Ave Caesar est un jeu rapide, plaisant et pas prise de tête.
Sa simplicité plaira davantage aux jeunes joueurs et aux adultes voulant se divertir entre 2 « gros » jeux.

Il ne mérite peut-être pas sa cote surréaliste sur les sites de vente aux enchères. Cependant, par ses mécanismes novateurs pour l’époque, son thème et sa présentation, Ave Caesar mérite le détour et reste donc encore une valeur sure.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default