Dominations - Road To Civilization
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
13 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
59,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Redondant ...

6,6
Dominations est un jeu de civilisation complexe ayant pour thème l'antiquité.
Le matériel est plutôt correct et abondant.
Les règles sont étonnamment simples (20 à 30 minutes d'explication) et la mise en place est très rapide pour un jeu de cette complexité.
Le jeu se déroule en 3 âges (décompte à la fin de chaque) composés de 5 tours chacun qui sont eux même divisés en 2 phases.
La première phase consiste à poser un triomino pour acquérir des connaissances (6 différentes, ce sont les ressources du jeu).
Dans la seconde phase du tour on pourra dépenser ces ressources dans un premier temps pour construire ou améliorer une cité ou aider à la construction d'une merveille puis, s'il nous en reste suffisamment, pour acquérir des cartes savoirs qui permettront d'obtenir des pouvoirs spécifiques pour chaque domaine de connaissances.
Les cartes savoirs s'agencent entre elles aussi selon un principe de domino.
A chaque fin d'âge il y a un décompte : certaines cartes savoirs donnent des points selon notre degré d'évolution et pour ceux qui aiment thésauriser, la possibilité d'avoir de cartes bonus pour l'âge suivant pour chaque domaine de connaissance où les joueurs sont majoritaires.
Il y a aussi piste d'influence qui, selon notre progression, permettra d'acquérir des points ou des bonus et des cartes objectifs secrets de fin de partie
J'ai apprécié ce jeu notamment pour la simplicité des règles et le thème malgré quelques reproches.
J'ai trouvé que les objectifs secrets étaient assez inégaux et pouvaient générer un certain déséquilibre entre les joueurs. Selon les conditions de jeu certains seront plus ou moins faciles à obtenir : par exemple à 2 joueurs, posséder à la fin de la partie 2 merveilles est assez compliqué, surtout si l'adversaire a un objectif merveille.
Autre point qui m'a déplu : mis à part parfois pour certains objectifs croisés et le placement à côté de certaines tuiles merveilles à la rigueur, il n'y a guère d'interactions : chacun construit de son côté sa civilisation.
L'iconographie quasi inexistante nous oblige relire les textes des cartes savoirs en permanence, c'est assez fastidieux à la longue. Le texte est écrit en tout petit et leur agencement sous forme de patchwork désordonné ne facilitent pas du tout la lisibilité.
Mon avis est donc mitigé : le système de triomino est ingénieux et permet de gagner en fluidité à contrario de la gestion des cartes savoirs.
 Les plus
 Les moins

Commentaires

Default