Rattus
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
24,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Rattata ! Attaque pestilence !

10,0

1348, alors que la peste justinienne et sa nécrose de la main est oubliée depuis fort jadis, la redoutable peste, cette fois-ci toute noire, refait surface et rage en Europe dans l'unique but avoué : renvoyer tous les innocents cubes qui chahutent allégrement au gré des provinces dans leur pochon en plastique zip. Afin de lutter contre tous ces méchants rats pleins de maladie, rois, chevaliers et sorcières allient leurs super pouvoirs de gentils pour sauver l'Europe d'un fléau sans succédant aussi mécréant.

Rattus est un jeu extrêmement sympathiquement bien, aussi bien à deux qu'à trois qu'à quatre et fort bien loin d'être gueux comme un rat d'Eglise !

I - Côté matériel, ce ne sont pas des rats !

Primo, le plateau est vraiment très beau et ce sans doute du fait d'un bleu marin très chatoyant qui se marie à merveille avec le jaune finement sablonneux des territoires ! Reprochons lui peut-être, pour faire la fine bouche, les pliures centrales qui font qu'à force de le déplier et le replier et le déplier et le replier l'usent sensiblement.

Question thématique et historicité, ça colle plutôt bien si ce n'est peut-être d'avoir réuni la Grèce et la Turquie et d'avoir appelé l'ensemble « Turcia », bien que, certes, en 1348, le fringant Empire byzantin peuplé de joyeux Romains de l'Est n'est pas encore décédé mais est déjà fort moribond... Néanmoins, ça vous aurait plu vous si dans « Rattus XXXII - Pestis 1944 » on avait réuni la France et l'Allemagne dans la même province de « Reichia » ?

II - Hmmm, je reprendrais volontiers un peu de ratifia

Du côté de la jouabilité, c'est extrêmement simple et le jeu peut convenir aisément à un public non averti (à des nuls quoi). Certains saints-nitouches pourront dire que c'est très vilain de jouer à un jeu aussi cruel basé sur un épisode aussi noir de notre belle histoire européo-centriste, mais, mis de côté ces chouinements de pseudo compatissants humanistes hypocondriaques, quel plaisir d'étaler des rats partout, partout, partout, partout et d'assommer son pleutre adversaire à coup de redoutable peste noire et de lui éjecter tout ses sales cubes plein de microbes du joli plateau !

Le principe des grosses cartes action qu'il faut soulever à deux mains tourne bien et leurs pouvoirs se révèlent plutôt bien équilibrés, à bon chat bon rat ! Par exemple, tandis que le preux Chevalier servant, qui est très très infecté à force d'aller bibi-fricoter de trop près des demoiselles en détresse, rend la peste encore plus forte, le bon roi, lui, octroie à la vile piétaille en plastique le bon droit d'aller couver et gîter dans son puissant dongeon lointain très à l'abri de cette stupide peste qui ne peut pas grimper un mur.

III - « Rat-rat-rat c'est nous qu'on gagnera ! »

L'intérêt du sujet réside donc principalement dans l'association des cartes action inter-échangeables entre joueurs qui permettent des combos intéressantes mais aussi dans le perpétuel et cornélien dilemme de savoir si il vaut mieux blinder une province au risque de perdre plein de pauvres serfs d'un coup tout en espérant pouvoir en garder au moins un peu de vivants tel un puissant Pyrrhus avide de risques et de pertes, ou, tout simplement au contraire, en mettre un de-ci et un de-là car, comme on le sait tous très bien, moins on est, moins on se fera attraper par la peste, et oué.

Bref, Rattus est un jeu vraiment très simple dans lequel on ne s'ennuie jamais comme un rat décédé. Le thème se prète très bien au système de jeu, le tout en alliant subtilement un soupçon de stratégie mélangé à une larme de chance du fait du tirage des malpropres surmulots.


Si vous aimez tuer des cubes carrés et que vous n'aimez pas l'Occident, Rattus est fait pour vous.
Si vous êtes hyponcondriaques, arouréophobes (ou ratophobes), allergiques aux jeux sans dés et férus de monstrueuses stratégies de ouf, passez votre chemin de campagne.


Achetez le et mettez des rats partout partout partout partout et faites exploser des foyers de pestilence partout partout partout !

Commentaires

Default