Villainous

de Prospero Hall
Villainous
6.50 
43 avis

Description du jeu :

Aucune description
Achetez ce jeu sur :

Quelques règles pour l’apprécier...

Bien entendu les règles sont dans la boîte mais je ne vais pas parler de celles-ci, il le semble que d’autres règles sont nécessaires pour bien apprendre à jouer à (et apprécier) Villainous.


- A 2 tu joueras !
Villainous se joue à 2 pour commencer, pas plus, clairement ! C’est écrit « idéal à 2 joueurs » et ce n’est pas pour rien. La découverte de son deck est tout aussi importante que de suivre le jeu de son adversaire. Et lors des premières parties de prise en main il ne vaut mieux pas se surcharger en info, au risque de s´en dégoûter.
Pour passer à des parties multi-joueurs efficaces et plaisantes il faudra plusieurs parties à 2, et ce sur les différents personnages, ainsi que des adversaires à un niveau de connaissances du jeu équivalent.

- Crescendo tu iras !
On découvre le jeu avec des personnages faciles à prendre en main. Et on y va crescendo. En ça la boîte est bien faite : on verra que Prince Jean est face à la Dame de Coeur et que Maléfique est face à Jafar etc... Cela ne signifie pas que l’objectif est plus ou moins facile à atteindre, non, simplement que la prise en main demande parfois un peu plus de technique et de connaissance de la mécanique.
Une fois chaque Villain bien maîtrisé hop on mélange le tout et Jafar pourra jouer contre Prince Jean en tout équilibre.

- Communiquer tu feras !
Alors là j’ai été surprise sur un point du jeu : si l’adversaire n’explique pas ce qu’il fait alors c’est sûr que tu perdras (le fil du) du jeu. Il faut à la fois réfléchir à ce que tu vas faire et suivre ce que fait ton adversaire. Et là clairement pas le temps de se relâcher, ça enchaîne ! Pour le coup c’est une mécanique avec beaucoup, beaucoup d’interaction et de communication.

- Des fatalités tu jèteras !
Vous êtes des méchants ! Alors méchantez ! Jetez des fatalités ! Ne négligez pas cet aspect du jeu et vous entendrez des « rooh fait chier cette Marianne », « ´tain encore elle, l’espèce de mi-femme mi-baleine ! », « non mais c’est pas possible ! mes arceaux ! qu’on lui tranche la tête »... et là quelques rires sataniques apparaîtront.

- Le hasard tu gèreras.
Qui dit cartes dit forcément hasard. Allergique passez votre chemin. On n’est pas non plus sur du deckbuilding mais davantage sur de la gestion de main et d’avancée de deck. Comment faire au mieux avec ce que j’ai en main et ce qui va arriver.


À mon sens Disney a manqué de com’ sur la façon d’appréhender leur jeu, ce qui fait que pas mal d’avis mitigés, voire négatifs, sont apparus (souvent après 1 première partie décevante - et on sait qu’il est difficile de changer la 1ère sensation ludique).

Le thème est Disney mais ça aurait très bien pu être des trolls, des vikings ou même des chats. Mais voilà, Disney sait y faire et a sorti une édition au visuel sobre, design, adulte et remis aux goûts du jour. Un sans faute sur ce point.

Une fois tous les écueils évités Villainous se montre être un jeu (méchamment) plaisant, fluide, très interactif et assez stratégique.
Sa prise en main est juste un peu plus « exigeante » et longue que de nombreux jeux intermédiaires actuels.
Il faut aller vite, voir rapidement le potentiel d’un jeu, tout tester au plus vite, faire le tour de la mécanique pour optimiser les prochains coups des parties et passer à autre chose car des nouvelles boîtes vont sortir et je dois être « in ».

Non Villainous vous demandera du temps et un peu de « protocole » pour apprendre à y jouer et l’apprécier.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default