Que c'est beau !

6,0

J'ai fait une ou deux parties de Magic avec un ami (que je salue au passage, il se reconnaitra !) et je dois avouer que cela m'avait bien plu à l'époque, bien que j'exècre le côté marketing des jeux de cartes à collectionner (plus on a d'argent, plus on est fort).

C'est donc avec beaucoup d'envie et d'espoir que j'ai fait ma première partie de Blue Moon, qui, sur le papier, est un Magic-like, les boosters en moins.

Première constatation, c'est beau... Non, attendez, c'est super beau ! Les illustrations sont vraiment de toute beauté, et c'est vraiment un réel plaisir que de manipuler ces cartes, leur format légèrement supérieur à la moyenne accentuant encore le plaisir (un peu comme dans Lost Cities d'ailleurs).

On fait donc une première partie, histoire de découvrir le jeu, puis une deuxième, une troisième, etc. Mais, après quelques manches, il y a quelque chose qui ne passe pas : non que le jeu soit mauvais, mais on n'a pas l'impression de beaucoup s'amuser. Par exemple, avec peu de cartes en main, les possibilités stratégiques sont faibles, d'autant plus qu'il n'y a, grosso modo, qu'un seul paramètre à gérer (la force en feu ou terre de la carte).

Du coup, je dois avouer que je suis un peu déçu : je m'attendais à quelque chose de plus profond, comme l'est Magic dans mon souvenir... mais peut-être ma mémoire me trahit-elle ? Il faudra que je m'achète un deck de base de Magic un de ces jours pour voir si je deviens sénile !

Au final, Blue Moon laisse un arrière goût ambigü : d'un côté une réalisation exemplaire et haute en couleur, de l'autre un manque de profondeur du jeu. D'un autre côté, il est aussi possible que je sois passé à côté de quelque chose : je tâcherai de voir ça avec les extensions que je m'étais offertes avec cette boite de base.

Rétrospectivement, c'est bien la première fois que je ne suis pas emballé par un jeu de Reiner Knizia...

Commentaires

Default