Ce jeu est sorti le 29 mars 2008, et a été ajouté en base le 18 déc. 2007 par Monsieur Phal

édition 2008
Par Sébastien Pauchon
Illustré par Mathieu Leyssenne
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension
35,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Quand on arrive en ville...

...il faut s'approprier les graphismes! (qui sont certes très beaux mais beaucoup moins lisibles sur le plateau que sur la boîte et on ne joue pas avec cette dernière), et c'est une fois passé ce cap que le jeu se donne en toute simplicité.
Metropolys fait partie de ces jeux dont les règles sont facilement assimilables et l'intérêt ludique développé.
Il représente une sorte d'ovni, capable de mélanger des genres très différents.
Les enchères et le bluff sont un peu comme cul et chemise, on y trouve la même prise de risque et les conséquences qui s'ensuivent, mais l'idée de placement et de déplacement lié à des objectifs secrets va modifier justement cette façon d'aborder le sujet.
On est obligé de prendre en considération trois modes de fonctionnements:
le placement de ses propres immeubles, la tentative de profiter d'un emplacement avantageux pour honorer le contrat de son objectif secret et tant qu'à faire un moyen d'embêter l'autre en essayant de deviner où il cherche à construire.
Il s'agit donc de trouver un juste équilibre entre un opportunisme qui coûte plus ou moins cher mais qui peut rapporter sur le long terme et une stratégie de placement qui consistera à optimiser ses chances de prendre des endroits isolés à moindre frais tout en travaillant à son but caché.
De plus les jetons ont un certain impact et mener un adversaire vers un jeton "archéologie" peut le forcer à se rétracter pour éviter de prendre des points négatifs ou au contraire de révéler un potentiel indice sur la couleur ou le type d'endroit sur lequel il va construire en acceptant les points négatifs en question.
Dans Metropolys, tout est possible!
Le jeu en ce sens au maximum de joueurs autorisés demandera de gérer le chaos des décisions avec observation et endurance.
A deux, il sera plus tactique, puisqu'il y aura moins de quartiers de disponibles et se rapprochera plus d'un jeu purement abstrait du style échecs mais avec toutefois cette interaction qui le sort de l'ennui dans lequel il aurait facilement pu s'engouffrer.
Metropolys est un jeu riche en rebondissements, à tester avant d'acheter tant il déroute à la première partie.
Sébastien Pauchon signe une fois de plus un petit bijou qui ne s'éternise pas, qui est accessible à tout public une fois la prise en main effectuée, et qui finalement ressortira plus souvent que d'autres tout aussi intéressants mais qui nécessitent une explication des règles plus longue et une mise en place plus laborieuse.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default