Qu'on ne mène pas facilement à la baguette

sur Mikado
8,0

Un classique qu'on ne présente plus, duquel bon nombre de joueurs, petits et grands, ont pu apprécier la valeur ludique ou pas!. En tout cas il ne laisse pas indifférent. Les jeux d'adresse en règle générale se situent pour la plupart entre le jeu de plateau traditionnel sur table et le jeu de plage ou jeu d'extérieur. Il nécessite un espace particulier et une disposition d'esprit particulière. Le Mikado allie deux forces que l'on retrouve dans la méditation zen : concentration et observation. Tout comme dans la posture que prend le méditant, il faut être ni trop souple, ni trop tendu afin de faire correctement circuler l'air qui passe dans le corps et en ressort. Le geste qui soulève la baguette doit être du même tonneau. La pression sur la baguette ainsi que la stratégie appliquée (endurance et progression-tortue ou risque et rapidité d'exécution), tout cela concoure à créer une tension puissante où l'on souhaite que son adversaire échoue pour tenter sa chance tout en admirant les efforts produits par ce dernier pour acquérir quelques points et observer une technique à laquelle on n'avait pas pensé. Le Mikado doit son succès à une chose essentielle, à un point commun que l'on retrouve dans les jeux du dehors: ici, le corps tout entier participe. Il y a une coordination entre le mental qui choisit et décide et la main qui agit, la cage thoracique qui se soulève nerveusement et les pieds qui s'enracinent ou se tortillent. Et c'est ce qui fait que les enfants jouent plus à ce jeu que les adultes aussi.
Bref, un très bon jeu susceptible d'être pris avec des pincettes.

Commentaires

Default