Qu'ils sont beau ces gladiateurs enduits de vaseline.

6,0

Pour être assez franc, j'ai été quelque peu déçu par ce Spartacus.
J'en avais entendu beaucoup de bien, puis le theme et les jeux d'enfoiré j'aime bien ca.

Ne voyez pas un avis trop négatif, même si ici je ne vais lister que les défauts qui m'ont paru génant.

Premierement je n'accroche pas au design des cartes.
Les photos des acteurs bodybuildés et leur gueules de Mickey je m'en passerai, préférant un dessin ou autre graphisme comme on sait si bien les faire.
En soit ce n'est pas bien grave, ca ne m'a pas empêché de jouer.

Il s'agit d'un jeu d'alliance et trahison. Pour qu'un système comme celui ci fonctionne bien, il faut des moyens de pressions. Il faut que quand les personnes brisent une alliance, elles sentent qu'elles perdent aussi quelques chose.
Il faut de la matière pour marchander, de la force pour dissuader, un certain pouvoir diplomatique.
Ici on a l'impression que tout y est mais on y accorde pas d'importance car ces éléments sont mal mis en valeur.
Du cout les alliances se forment et se déforment le tour suivant sans aucune conséquence sur le jeu.
Dommage, surtout pour un jeu axé sur ce principe.

Autre point génant, le jeu subit un peu le syndrome "munchkin". Quand un joueur prend un peu trop la tête et bien tout le monde fait ses crasses dessus.
Ayant subit l'acharnement de ses adversaires, il replonge et un autre joueur prend la tête, joueur a qui on fait des crasses ect......
Du coup le jeu traine en longueur.

La longueur ce n'est pas bien grave, d'ailleur j'aime plutot ca, les jeux long.
Mais c'est interressant quand on a des choses à faire, des actions à planifier, des relations et des alliances à mettre en place.
En l'état actuel, le jeu est beaucoup trop limité.


Je passe sur les combats d'arène qui manque cruellement de stratégie et se résume a du jeté de dés ou celui qui a reussi a choper un bon gladiateur gagnera a coup sur.


Bref voila, ce fut une déception pour ma part mais je lui accorderai tout de même un nouvel essai, défois que je soit passé à coté de quelque chose.

Commentaires

Default