Colonialism
Ce jeu a été ajouté en base le 29 janv. 2014

édition 2013
Par Scott W. Leibbrandt
Illustré par Harald Lieske
Édité par Spielworxx

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Qu'il est long d'exploiter les pauvres...

Bon, étant le premier à poster un avis sur ce jeu, je me dois de le détailler quelque peu...

Etape 1 : Qu'est-ce donc que ce jeu ?

Version courte : Colonialism est un jeu de majorité dans lequel le joueur incarne une puissance coloniale venue exploiter les pays moins développés.

Version un peu plus longue pour les lecteurs courageux : L'objectif de Colonialism est de collecter le maximum de chacune des ressources disponibles sur le plateau (à la fin, le joueur ayant le plus grand nombre de cubes de la ressource dont il dispose le moins sera le vainqueur). Pour ce faire, chaque joueur a à sa disposition un deck de cartes influençant les majorités et un éventail de 5 actions possibles que nous détaillerons plus loin. Le jeu se déroule en 3 manches, rigoureusement identique, constitué de 7 phases : actions/actions/colonisation/actions/actions/colonisations/fin de manche.

A chaque phase de colonisation, une distribution de ressources peut avoir lieu si les pions "indigènes" ont été éradiqués par les puissances coloniales (et oui, ici, on ne fait pas dans le politiquement correct !)

Etape 2 : Du détail des mécanismes.

1°) Chaque joueur a à sa disposition un deck de cartes, constitué de cartes Actions (avec effet immédiat) et de cartes Politiques (avec effet durant la phase de Colonisation). 6 cartes sont piochées avant chaque doublette de phase Actions. Chaque joueur commande une flottille de 3 navires, nécessaires pour pouvoir interagir sur le plateau. Il dispose également de jetons Influence, qu'il pourra placer sur les six régions différentes du plateau.

2°) Ces régions, justement, sont dotées de plusieurs caractéristiques : un pion Ordre qui indique dans quel ordre sont résolues les colonisations, des cubes de ressource (piochées au hasard dans un sac), des jetons Influence indigène (déterminés au dé, et qu'il faudra éradiquer totalement) et une limite de population (au delà de laquelle l'extermination peut commencer).

3°) Au cours des phases Actions, les puissances coloniales vont commencer à faire jouer leurs intérêts. Pour cela, elles disposent de 5 actions possibles :

a) Piocher une carte (histoire de perdre du temps, ou si vraiment la main est injouable)

b) Déplacer un navire (pour avoir accès à une région particulière)

c) Placer un pion influence sur une région bordée par un bateau non utilisé (c'est peu, mais c'est parfois nécessaire d'avoir au moins 1 influence pour pouvoir jouer une carte action sur une région)

d) Enlever 5 pions influence d'une région (quand on a trop misé sur une région et qu'on n'en a plus pour aller piller ailleurs)

e) La plus jouée d'entre toutes : jouer une carte de sa main. Soit c'est une Action, et elle a lieu immédiatement (comme détruire des indigènes, recruter des mercenaires, etc... etc... ), soit c'est une Politique, et elle est placée phase cachée sur la région visée.

4°) Chaque joueur jouera 3 actions à tour de rôle, puis on redresse les bateaux et on joue à nouveau 3 actions.

5°) Colonisation ! Cette phase a lieu dans chaque région au sein de laquelle une carte Politique au moins a été jouée ou dont la limite a été dépassée. Dans ce cas, on résout toutes les cartes jouées simultanément (ou presque), puis on procède aux éradications. Des jetons influences de chaque faction présente sont enlevés un à un, en commençant par la plus faible, jusqu'à atteindre la limite de la région.

6°) Collecte de ressources : si les indigènes ont été complètement éradiqués, youpi, c'est gagné ! Les factions présentes peuvent piller la région, celle la plus influente commençant à choisir quelle ressource il récupère, puis le suivant et on recommence jusqu'à pillage total de la région. Quel beau concept la colonisation !

7°) Le plateau est reconstitué et on recommence... et on recommence ... et on recommence ... et on recommence ... et on recommence.... et ... ah non Ouf ! C'est fini !!! Celui qui a le plus de cubes dans la ressource qu'il possède le moins gagne !

Etape 3 : De qu'est-ce que ça vaut pour moi à mes yeux personnellement ?

Alors, bah... c'est long... long long long...

Si le parti pris politiquement très incorrect me convient tout à fait (certaines illustrations sont justes incroyables de méchanceté), le jeu en lui-même est loin d'être prenant. La répétition incessante des mêmes phases et la mise en place lourdingue qui doit être refaite à chaque phase font de Colonialism un jeu trop lourd pour ce qu'il est. Une fois une manche effectuée, il n'y a plus aucune surprise, on refait juste deux fois la même chose. Bref, je ne crois pas y regoûter un jour...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default