40,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Publicité mensongère (2pj)

6,0

Puisqu'il y a débat, en ce début 2012, sur le terme de "civilisation", je vais m'autoriser à dire pourquoi Olympos n'est pas un jeu de civilisation.
Je le fais parce que je ne veux pas qu'on prenne les vessies pour des lanternes. Un néophyte pourrait s'y laisser prendre et se refuser à goûter à un jeu de civ' parce que, si c'est pareil en plus long, pourquoi se prendre le chou?

En préalable, je dois préciser que je suis un inconditionnel fan absolu de Advanced Civilization, le vénérable mammouth lourdingue qui ne connaît pas d'égal à me yeux.
Quand Olympos est apparu, j'étais dans les startings blocs, d'autant plus que j'aime bien Thèbes et son système d'action mesurée sur l'échelle du temps.
Je suis conscient que ma forte attente était probablement difficile à satisfaire.

Alors ce jeu a pour lui:
- le thème; un classique du genre.
- sa promo (là, j'exprime un peu ma déception quand à mon propre emballement, mais "civilization-light", il fallait oser!)
- sa mécanique
- sa profondeur
- les dessins des déesses sur les cartes...

Il a contre lui:
- le thème, s'il attire toujours le stratège mâle, est assez mal rendu.
- son côté peu lisible (ressources)


Au fond, c'est un bon jeu, et je lui mets un 3/5 parce que ça veut dire :
"Mouais, ce n'est pas vraiment mon truc, mais ça tourne et si vous insistez, je veux bien jouer. ".

MAIS,
on nous vend un jeu pour ce qu'il n'est pas.

Ce jeu n'est pas un jeu de civilisation. Et mon argumentation pourrait se résoudre à un point: il n'y a pas de notion de territorialité.

On peut ajouter d'autres faits:
- les peuples sont lisses: pas de nom, pas de particularité, pas d'identification.
- les technologies n'ont pas de goût, certaines sont complètement hallucinantes de non-réalisme (je pense à la cavalerie).
- les merveilles sont des trucs qui valent des points. Super!
- il n'y a pas de diplomatie, car pas de territoire.

Pour faire vite: on est dans le calcul et l'optimisation, pas du tout dans le développement et la gestion d'un peuple qui grandit. Ce jeu ne raconte rien, contrairement à un jeu de civ'.

Olympos est un produit, on dirait qu'il répond à une sorte de cahier des charges (monde Antique-piste du temps-ressources-technologies-courte durée).

Le vrai jeu de civ' qui se joue en une heure est une chimère rien que par le fait que si on veut sentir le temps qui passe, il faut que le temps passe.

Commentaires

Default