Ce jeu est sorti le 30 sept. 2005, et a été ajouté en base le 30 sept. 2005 par 20.100

édition 2005
Par Walther Mac Gerdts
Illustré par Steffi Krage et Mac Gerdts
Édité par Eggertspiele
Distribué par Oya

Standalone 2 éditions

Prime à l'immobilisme

Etrange, Antike appelait en moi de nombreux espoirs: Jeu de conquête, pas de hasard, multiples facteurs de victoire...et pourtant:

Le thème est assez abstrait, et le fait qu'aucune nation n'ait vraiment de particularité en dehors de ses territoires de base fait que le tout manque de personnalité.
Mais le plus problématique, c'est que le début de partie est très ennuyeux: Pendant un moment, tous les joueurs font les mêmes actions: on récolte du fer, on recrute, et on colonise les territoires inoccupés aux alentours. Et puis après on attend... Car le fait que les cités donnent de la défense tend à donner une certaine prime à l'immobilisme. Le 1er qui attaque risque d'endurer un sérieux retour de flamme! Du coup tout le monde amasse ses troupes aux frontières en gagnant de ci de là quelques points de victoire grâce à la recherche. Et soudain quelqu'un se décide enfin à attaquer et la partie se finit en quelques tours, mettant enfin un terme à un ennui certain..

Je me suis dit qu'il s'agissait d'un manque de chance à la première partie, mais les 2 suivantes ont été identiques. Du coup je n'attends pas la prochaine partie avec la plus grande impatience. Je préfère largement Imperial, du même auteur!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default