[Presque parfait]

sur Caylus
8,0

[Plus de 5 parties]

Cyalus est un beau jeu, de ceux qu'on aime sortir, regarder et manipuler. Caylus est un jeu de production, d'opportunisme, de calculs aussi.

J'aime beaucoup l'aspect construction, et notamment l'évolution dans les bâtiments, à chaque partie se renouvelle la surprise de l'ordre dans lequel vont être construit les bâtiments, ce qui renouvelle aussi constamment son intérêt.

Le fait de disposer de plusieurs manièrs pour accumuler des points de victoires apportent aussi beaucoup de souplesses et de potentialités dans les stratégies à élaborer.

Le placement de ses ouvriers n'est jamais vraiment évident, l'ordre des tours est important, autant que de savoir abandonner suffisamment tôt quand on estime avoir placé le nombre nécessaire d'ouvrier (et ainsi augmenter le coût de placement de ceux de ses adversaires :).

Le déplacement du prévot et du bailli est une bonne idée, mais elle ne fonctionne pas vraiment bien, sur le nombre de parties jouées, et en fonction des configurations, on utilise en fait assez peu cette possibilité de nuisance... Elle n'est vraiment utile que si une minorité de joueur truste les derniers bâtiments construits, ou si parmi ces bâtiments il y une grosse opportunité à saisir.

Vous l'aurez compris Caylus recèle quelques subtilités stratégiques, mais j'hésite tout de même à employer ce mot, car dans la réalité ces potentialités sont plus exploités en termes tactiques et opportunistes. Mais celà permet de renouveller les parties avec plaisir, et les parties en elle même passent vite ; l'ennui et la répétition n'existent pas chez Caylus contrairement à beaucoup de jeux modernes de gestion. Et c'est bien là une de ses qualités en plus de sa relative originalité.

Bref un jeu ou je joue avec plaisir et que je conseille à tout amateur de jeux de gestions. Il lui manque juste un petit quelque chose de subtilité et de profondeur pour pouvoir postuler dans la cour des TRES grands.

Théo

Commentaires

Default