Les Chevaliers de la Table Ronde

de Serge Laget et Bruno Cathala
Les Chevaliers de la Table Ronde
8.04 
711 avis

Description du jeu :

Ce descriptif temporaire est basé sur une critique anglaise sur boardgamegeek dont la traduction est là. Attention, pavé ci-dessous: si vous voulez quelquechose de plus imagé, allez jeter un coup d'oe... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 50,00 €

Pousse un chevalier…

Dis, Jojo, t'as déjà passé une soirée en armure ? Non, alors "les chevaliers de la table ronde" va peut-être te décider à franchir le pas. Ici, aucune référence à l'amour courtois de Chrétien de Troyes, le jeu fait les yeux doux à notre esprit chevaleresque. D'ailleurs, les femmes y sont peu représentées, et le plus souvent, elles se révèlent perfides et belliqueuses. Conclusion, nos chevaliers délaissent la gent féminine, préférant sauver des ténèbres Excalibur, récupérer la fameuse armure de Lancelot, repousser pictes et saxons hors des terres d'Avalon, défier le chevalier noir, et pour les plus téméraires, terrasser le dragon. De l'aventure, du frisson, des combats sans merci. Allez, dégaine ton épée, Jojo, et attends de voir comment gagner une quête : poser deux paires, poser un brelan et une paire, poser trois brelans, poser une suite. Palpitant ! Il sont où les combat épiques ?
Disons que tout le piment du jeu vient du contexte, de la tension qui s'installe au fil des tours, quand les cartes noires s'abattent une à une sur cette maudite quête qu'on ne parvient pas à achever, du félon qui rumine peut-être en secret dans nos rangs, des catapultes qui menacent Camelot. La grande force du jeu, c'est sa lente montée en puissance, cet étau implacable qui se ressert plus on avance dans la partie. Pas de grande stratégie à établir non plus pour l'emporter, mais savoir réagir avec discernement, en co-o-pé-rant, sans oublier le roleplay pour l'ambiance.
Bon, Jojo, ça te dit la chevalerie ? Enfile ton armure, les filles, tu verras plus tard…

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default