HARU ICHIBAN

de Bruno Cathala
HARU ICHIBAN
8.25 
29 avis

Description du jeu :

Devenez le jardinier impérial en réalisant des alignements harmonieux. En savoir plus

Prix de vente conseillé : 18,00 €

Pousse, petit vent !

A l'occasion d'un prochain voyage, nous souhaitions notre chère et tendre nous munir de quelques jeux pour passer le temps en avion ou sur la route. Le cahier des charges était plutôt sommaire : un jeu à deux sympa, qui ne prend pas trop de place avec une mise en place rapide et une très bonne rejouabilité. Presque pris à l'aveugle (le vendeur ne l'avait pas encore testé mais en vantait déjà l'attractivité auprès des joueurs), Haru Ichiban remplit haut la main ces critères.

Si je devais décrire ce petit bijou, je dirais que c'est un morpion amélioré puisqu'il s'agit de constituer certains alignements spécifiques pour scorer. A partir de là, plusieurs mécanismes redoutables d'efficacité viennent pimenter la chose :
- Un aspect résolument dynamique avec un déplacement des cases et un système d'actions spécifiques alterné.
- Une bonne part de bluff pour déterminer les rôles des joueurs tour par tour.
- De la mémoire pour retenir les valeurs utilisées lors de la manche en cours.
- Des stratégies plus ou moins risquées à développer car la partie se joue en 5 points et que l'on peut scorer 1,2,3,5 points par manche. Tous les renversements de situation sont donc permis.
- De la réflexion, de la réflexion et encore de la réflexion pour prendre en compte tous ces aspects.

Après deux parties (soit une dizaine de manches), nous sommes donc conquis. Les stratégies semblent suffisamment nombreuses pour que les manches ne se ressemblent pas (à voir si certaines variantes dans la configuration initiale lui donneront un second souffle) et que l'on ne se retrouve pas dans la routine propre au morpion. Un jeu apparemment simple, mais avec plein de ces petites choses qui le complexifient et sauront satisfaire tout un ensemble de joueurs, des plus pressés aux grands calculateurs.

Si je devais mettre un bémol qui explique la note, je dirais que le rôle des grenouilles est plus qu'accessoire (d'autant que la mécanique de rapidité qui est liée peut potentiellement bloquer le jeu). A voir aussi si Haru Ichiban peut tenir la durée une fois l'excitation des débuts passée. Enfin, pour le matériel, très fonctionnel au demeurant, peut-être que des pions en relief pour les fleurs auraient donné un poil plus de cachet à l'ensemble, mais c'est du pinaillage.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default