Les Chevaliers de la Table Ronde
Par Serge Laget et Bruno Cathala
Illustré par Julien Delval
Édité par Days of Wonder
3 à 7 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
50,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Pourquoi tant d'amour ?

6,0

La peur m'a saisi à la présentation : du matériel à profusion dans des couleurs extrêmement vives, des dessins travaillés, des figurines ouvragées... s'il est effectivement plaisant d'avoir du joli matériel, un matériel trop clinquant a souvent tendance à me rendre méfiant ; d'autant que le plateau et les figurines évoquent plus un jeu enfantin qu'un véritable jeu de stratégie. Et pour cause.

L'explication des règles est concise et simple... un poil trop simple : le principe du jeu est original, mais force est de constater que les différentes quêtes sont identiques : les saxons = les pictes, Excalibur = Graal (avec une présentation différente mais le mécanisme est le même), Chevalier Noir = Lancelot. Du coup, le matériel semble d'autant plus une couche de peinture rutilante sur une carrosserie un peu creuse.

Le jeu est plaisant et rapide, mais si l'idée d'un jeu coopératif est originale, cela crée un manque de tension entre les joueurs qui selon moi est moteur.

Reste le rôle du félon, qui est une trouvaille intéressante et ajoute une bonne dose de fun. Cependant le félon est semblable à l'enfant dans Les loups garous de Thiercelieux : difficile à jouer sans se faire repérer. Le félon n'a finalement pas intérêt à faire autre chose que jouer normalement : le jeu est suffisamment tendu pour que cela se joue à 2 épées près à la fin.
En revanche, les autres joueurs n'ont pas intérêt à dénoncer le félon avant la fin ! Un félon dénoncé devient beaucoup plus dangereux, et surtout, ne lutte plus contre le mal.
Sur les quelques parties effectuées, je n'ai pas été félon et je l'ai regretté. Et je me demande à la longue si ce n'est pas le seul rôle intéressant à jouer.

J'ai les yeux écarquillés quand je vois le score de difficulté sur trictrac si élevé, et quand Ludo le gars lui attribue la même note qu'Euphrate & Tigris !
Mais les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas.

Bref, un jeu fun mais trop léger. Dans la catégorie, je préfère largement Wanted/Bang qui, même si on ne contrôle moins la partie, offre plus de possibilités.
Cependant Les chevaliers de la Table ronde constitue une alternative de jeu apéritif, qui a l'avantage d'être court et de se jouer à beaucoup. Sous la critique un peu sévère, cela reste sympathique, mais je m'étonne de l'engouement absolu qu'il suscite.

Commentaires

Default