Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Pour une poignée de changements de règles...

Zombicide !

Zombicide, Zombicide... Zombicide...

Un mot diablement connu dans le monde des jeux de plateau. Un mot qui suscite passion ou énervement selon la personne.

Parce que Zombicide, c'est tout de même des millions de dollars sur Kickstarter, que le jeu se déroule dans la ville, au Moyen-âge ou dans l'espace. On en vient à se demander si le suivant ne prendra pas place à la préhistoire, où les Abominations seraient les redoutables mammouths. En fait, il semble que l'époque et le lieu n'ont pas d'importance : les zombies ont leur place partout.

Mais du coup, un jeu de zombies qui génère autant d'argent sur Kickstarter, ça peut que être génial, hein ?

Ben... oui et non.

En fait, Zombicide Black Plague est un jeu qui mériterait deux évaluations distinctes : celle du joueur qui est nouveau dans l'univers de Zombicide, et celle du chasseur accompli qui sait de mémoire combien de dés permet de lancer une tronçonneuse ainsi que les résultats à obtenir.

Ayant à l'époque beaucoup joué aux deux premières saisons de Zombicide, je pense appartenir à la deuxième catégorie. Mon évaluation prendra donc la tournure adaptée.

Autant être direct : Zombicide Black Plague, c'est du Zombicide saison 1, 2 ou 3 au Moyen-âge. Oui monsieur, oui madame. Alors oui, les puristes me rappelleront avec dédain que dans Zombicide Black Plague :

- On a de véritables supports en plastique pour gérer les compétences et l'équipement des survivants.
- On a le Nécromancien avec son propre comportement.
- On a les cryptes.
- On a les armures.
- On a les sorts.
- On a les cartes "double invasion"
- On a une nouvelle règle qui fait qu'on peut quand même tirer à distance sur les zombies même si nos copains se foutent devant.

Dit comme ça, c'est vrai que ça semble faire la différence. Mais dans le fond, est-ce vraiment le cas ? Mhh... je n'en suis pas vraiment sûr.

Des supports en plastique ?
Alors oui, ça fait très gadget. Ca rend les choses un poil plus pratique sans révolutionner le truc. On aime ou on aime pas. Perso, j'aime moyen.

Un Nécromancien ?
Je reconnais que c'était une idée sympathique d'ajouter un ennemi. Après, cela reste très basique : un méchant qui génère une zone d'invasion et qui essaie de fuir le plateau. Mouais, bof. Pas transcendant. Le genre de règle bonus qu'on retrouve dans les scénarios disponibles sur internet.

Les cryptes ?
En gros il s'agit des Pimp-Mobiles des premières saisons. Je reconnais qu'on n'allait pas mettre de voitures dans cette version, mais comme l'objectif ici est de comparer Black Plague aux autres opus, je peux vraiment dire que cela n'ajoute pas grand chose.

Les armures ?
Ca aurait été étonnant qu'il n'y en ait pas au Moyen-Âge. C'est donc bien de les avoir intégrer, même si au final elles ne font qu'ajouter des jets de dés qui ne manquent pourtant pas au jeu. Et puis je suis un peu surpris de voir qu'un personnage court toujours aussi vite avec une armure à plaque de 50 kilos qu'avec une fine tenue de cuir.

Les sorts ?
Ce qui est bien au 21ème siècle (et au-delà), c'est qu'on peut exploser la tête des zombies avec des armes à feu plus classes les unes que les autres. Bien entendu, il n'existe rien de tout ça au Moyen-âge, et comme il aurait été dommage de se limiter à l'arc et à l'arbalète, les créateurs ont décidé de rajouter des sorts offensifs. Sauf que les cartes sort ont quelque chose comporte tous la même illustration de parchemin. C'est tout con mais ça nuit à l'immersion, je trouve. Ce ne sont au final que les dés à lancers qui diffèrent. Nous qui avons l'habitude que les Zombicides soient très illustrés, on aurait été en droit d'attendre des dessins uniques et poignants pour chaque sort.

Les cartes double-invasion ?
Mon dieu, ce qu'elles m'ont fait ch*** ces cartes ! A nouveau, cela part d'une bonne idée puisque cela cela rend la génération de zombies plus imprévisible, mais c'est pas pratique, ce truc !
"Alors je pioche une première carte pour la zone qui me dit double invasion pour la suivante. A nouveau, je tire une nouvelle carte double invasion, ce qui fait que je pioche encore une carte pour celle-ci avant de tirer une nouvelle carte pour la suivante qui indique une activation supplémentaire. *Bouge tous les zombies* Bon, on en était où ? Ah oui, la deuxième carte à tirer pour la zone. Ah ben tiens, c'est encore une double invasion. Purée, je commence à en avoir marre moi..."
Oui, c'est arrivé ! Franchement, je peux vous dire que je préfère le système de Rue Morgue avec un unique jet de dés qui assimile les cartes invasions aux différentes zones.

La nouvelle règle qui permet de tirer sur une zone comportant un allié ?
Cool, sauf que ça fait un moment que la plupart des joueurs appliquent cette règle à leurs sessions. Rien de très nouveau, donc.

Et à part ça ?

Eh bien pas grand chose. Toujours les zombies qui se divisent en cas de séparation d'un groupe impaire ; toujours des pions objectif à collecter qui rapportent 5 points d'expérience ; toujours la traditionnelle fouille qui fait bâiller à la longue (on ne sait plus quoi faire de tous ces bidules qu'on ramasse) ; toujours ces mêmes activations supplémentaires dues à la pénurie de figurines et qui ne serait pas arrivée si on avait investi dans un kit de zombies supplémentaires à 22€ etc.

Et tous ces autres trucs qui datent de la première saison déjà mais qui ont été remastérisés façon Moyen-âge. Voilà.

Conclusion :

On ne change pas une équipe qui gagne. Sauf que cette équipe ne gagne plus depuis longtemps, chez moi. Zombicide n'est pas un mauvais jeu mais il irrite, autant par ses points de règle qui rendent perplexes que par les innombrables add-ones rarement bon marché qui s'entassent aujourd'hui dans les boutiques.

Les fans du jeu qui rêvent d'acquérir leur première boîte de Zombicide trouveront leur bonheur, c'est indéniable. Ceux comme moi qui ont découvert des jeux plus intéressants depuis les précédentes saisons ne verront pas vraiment l'intérêt des nouveaux opus qui semblent sortir aussi vite que les Call of Duty.

Zombicide, je dois reconnaître que tu remplissais mes attentes à l'époque où je n'y connaissais encore rien dans le monde ludique. Mais les jeux ont évolué depuis. Toi pas, malheureusement.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default