Privacy
Ce jeu est sorti le 19 mars 2008, et a été ajouté en base le 12 mars 2008 par Monsieur Phal

édition 2008
Par Reinhard Staupe
Édité par Gigamic
Distribué par Gigamic

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Pour tout savoir... sur personne en particulier

Privacy, c'est un peu comme le confessional : on peut tout dire, et personne n'en saura rien.

Tout d'abord, un avertissement. Si on peut tout à fait dire que le jeu est en théorie jouable de 3 à 12 joueurs, en pratique il n'en est rien. Il faut être assez nombreux pour garantir que les votes resteront effectivement secrets, et je mettrais donc plutôt la barre inférieure à 5 joueurs. Ce besoin du secret est primordial, car lui seul garantit que les joueurs oseront donner les vraies réponses, sans mentir.

Après, plus on est nombreux, plus on se lâche, et plus les résultats vont surprendre, et les débats être animés. Car c'est cela qui est amusant avec Privacy. L'interprétation à donner à une affirmation peut parfois tout changer entre le oui et le non... et chacun de défendre son idée en fonction de ce qu'il aurait envie de répondre (sans le dire).

Le jeu est en effet à réserver aux adultes tout simplement parce que plusieurs affirmations s'appuient sur l'hypothèse que le joueur a plus de 20 ans. S'il est admis que des moins de 20 ans ont pu avoir des relations sexuelles, comment un adolescent qui n'en a pas encore eu va-t-il pouvoir répondre à l'affirmation "j'ai eu mes premiers rapports sexuels avant l'âge de 20 ans" ? Et les questions liées à la possession d'un permis de conduire risquent d'être facilement anticipées si on sait qu'aucun des joueurs n'est en âge de conduire...

Pour quel public ? Assurément, avec des gens suffisamment ouverts d'esprit, et que la question sexuelle ne rebutera pas (elles composent à peu près la moitié des affirmations du jeu). Mais par contre, il n'est pas nécessaire de ne jouer qu'entre amis. Comme les réponses restent anonymes, il est tout à fait possible de jouer avec des inconnus... qui pourraient alors ne pas le rester, ou bien si. Par contre, mieux vaut éviter de trop grands écarts d'âges entre les joueurs, car là ce sont les référentiels qui changent et cela risquerait d'empêcher une certaine complicité de s'installer.

Deux derniers petits conseils :

- Quand un joueur lit la fiche pour y choisir une affirmation, insistez pour qu'il ne dévoile pas les autres choix qu'il n'aura pas retenus. D'une part cela préserve la surprise pour les prochaines parties, et d'autre part, le simple fait de connaître l'affirmation retenue et celles qui ont été écartées est un indice révélateur sur la personne, bien plus indiscret que ce que l'on peut apprendre des votes qui restent anonymes.

- Pour cette même raison, éviter les variantes qui consisteraient à se passer des fiches et à proposer directement une affirmation de son cru. En effet, le simple fait de penser à une certaine affirmation et de la poser est révélateur d'un intérêt de la personne, alors qu'avec les fiches on a toujours un doute puisque les choix y sont limités.

En plus, les affirmations sont plutôt bien pensées. Au lot déjà évoqué de thèmes sexuels s'ajoutent des propositions politiques, sociales, morales, ou tout simplement des questions pièges : "Je pense être plus intelligent que la personne assise à ma gauche"... Selon-vous, combien vont répondre oui ?

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default