Plein de Bonnes Choses [ambassadeur]

10,0
C'est un peu long, je sais, donc si vous n'avez pas le temps vous pouvez aller directement à la conclusion tout en bas ;-)

Voici un compte rendu de mes parties pour DAIMYO de la "boitedejeu" qui sera en financement participatif pour le 16 juillet 2020.

PRESENTATION GENERALE
Il est assez difficile de comparer ce jeu à d'autres tant il utilise des mécaniques multiples. A ce jour je ne connais pas de jeu avec autant de variété dans ses mécanismes.
En effet, vous avez du placement d'ouvriers, un peu de deck building, de la gestion de majorité, la construction d'un moteur de production, du "prend ça dans ta face", du placement de dé, de l'asymétrie entre les factions, des choix difficiles et aussi la possibilité de faire des combos entre les actions qui sont à votre disposition.

COMPLEXITE:
Au début j'ai eu une crainte je l'avoue, car j'ai tout de suite pensé à une grosse salade de mécaniques différentes bien bordélique et en fait ça passe très bien.
Il faut reconnaître aussi que les explications de règles peuvent faire un peu peur aux joueurs peu habitués car il y a du coup pas mal de choses à savoir.
Lors de nos sessions on est tous tombé d'accord que la première partie est une partie test, et que ce n'est que lors de la seconde partie que l'on va vraiment commencer à mieux cerner le jeu.
Après, tout dépend des joueurs, et en général, il faut compter 2 tours de jeux lors de votre première partie pour vous mettre en route.
Ceci pourrait passer facilement pour un défaut, mais de mon côté j'avoue que cela m'a donné un goût de reviens y.

Ce qui est fort, c'est que toutes ces mécaniques ne tiennent pas sur un livret de règles de 40 pages, mais de 12 (sur le prototype).
Même si nous sommes clairement sur du jeu pour joueur habitué à des mécaniques complexes, l'assimilation des règles se fait bien au cours de la première partie.
Si votre limite de complexité pour un jeu de société c'est Neta Tanka, Pillards de la Mer du Nord, l'Âge de Pierre, Outlive, Cyclades, sachez que ce jeu se situe un cran au dessus (je n'ai pas dit "difficulté", notez bien).

Un autre aspect qui peut intimider au départ c'est le plateau central qui contient pas mal d'informations, mais à bien y regarder, il n'y a pas tant d'icônes que ça.
Le côté malin, c'est que le plateau central se remplit petit à petit et qu'il est assez aisé de s'y retrouver pendant la partie.
Les parties ne sont pas très longues (pour un jeu de cette catégorie) et comptez 2h30 pour une toute première partie avec l'explication des règles.
Ce temps peu donc facilement passer en dessous de la barre des 2 heures avec des joueurs habitués.

MISE EN PLACE
La mise en place est assez rapide car il n'y a presque rien à installer sur le plateau. Tout se passe sur le plateau individuel et là aussi c'est vite plié. Si vous êtes un habitué comme moi, vous allez vite regrouper le matériel pour chaque joueur dans un petit sac et le tout ne prendra guère plus de quelques minutes.


LES REGLES
Pour le moment je n'ai joué qu'à 4 ou 3 joueurs et je n'ai donc pas encore testé le mode 2 joueurs (non, il n'y a pas de solo).
Je ne vais pas vous expliquer les règles en détail mais sachez qu'en gros
1) On lance des dés.
2) On choisi ensuite des dés en fonction des actions que l'on souhaite effectuer, car chaque dé va correspondre à un type d'action.
3) On effectue les actions dans l'ordre que l'on souhaite. En plus, au fur et à mesure du jeu on débloque des actions bonus et on peut ainsi faire des combinaisons très sympas, voire dévastatrices.
4) On compte les points à chaque fin de tour (une fois que tout le monde a effectué ses actions: 3 actions principales et éventuellement des actions bonus).
On fait tout ça 5 fois (5 tours, donc) et on arrive à la fin de la partie avec le décompte final.

LES PARTIES
Pendant la partie vous allez devoir asseoir l'influence de votre clan en récoltant des morceaux de reliques que vous devrez ensuite reconstruire et installer pour montrer qui est le patron.
Vous aurez aussi à placer vos unités de productions et installer vos tours de radios pour diffuser votre propagande.
Vous aurez aussi des héros qui disposent de pouvoirs spéciaux qu'il faudra combiner à vos actions pour maximiser leur impact.
Les héros servent aussi à modifier les résultats des dés ce qui peut aider à déclencher les pouvoirs de clans.
Rajouter à cela qu'il faudra aussi placer vos gouverneurs pour augmenter votre influence dans une zone et aider aussi à la production.
Et la touche finale, c'est les assassinats! Vous pouvez recruter 3 ombres (au maximum) et ainsi vous débarrasser de gouverneurs (1 ombre assassine 1 gouverneur).
Vous devez opérer des attaques précises et au bon moment car grâce de ces assassinats vous pouvez prendre la tête sur le contrôle d'une zone à un moment décisif.
J'avoue qu'une fois passé les 2 premiers tours de jeu, on commence à flipper car c'est en gros à partir de ce moment là que les ombres commencent à entrer en jeu (après chacun sa tactique, hein).
En plus quand on peut combiner les assassins avec certaines cartes héros et quand on sait que les assassins peuvent jouer un rôle déterminant pour départager les égalités, vous avez là, mine de rien, une unité terriblement tactique et au passage la mécanique de jeu que j'affectionne tout particulièrement.

CONCLUSION:
Nous avons là un bon jeu de...gestion d'influence, qui utilise plusieurs mécaniques et qui lui valent d'être un jeu dit "expert". L'interaction entre les joueurs est assez présente notamment grâce aux assassinats.
Le livret des règles est clair, La mise en place est rapide, le matériel promet d'être vraiment superbe (le proto est très prometteur en ce sens, surtout quand on connait la qualité des productions de "laboitdejeu").
La courbe d'apprentissage est très bonne, comptez une partie test qui devrait vous donner envie de retenter le coup pour mettre à profit vos réflexions.
Les factions asymétriques vont vous permettre de varier/d'adapter votre façon de jouer. Ceci donne d'ailleurs une bonne durée de vie au jeu (et je ne parle pas du deck de héros que vous ne ferez pas tourner en entier lors des premières parties).
Daimyo réussi à combiner agréablement des mécaniques différentes et la variété des approches et stratégies à mettre en place font que les parties ne se ressembleront pas et vous donneront à réfléchir sur vos prochaines sessions.

Commentaires

Default