Mystère à l'abbaye

Mystère à l'abbaye

Édition 2003
3 à 6 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
Monsieur Phal
Tric Trac team
6,0
Y'a pas de Mystère...

"Penitentiagite!" prononçai-je malgré moi...

6,0

Parties jouées : une dizaine, à deux (avec une variante), mais surtout à trois ou quatre joueurs.

Matériel : là, moi, je suis heureux, avec un matériel pareil. Le plateau est très agréable à l'œil, les pions sont des moines en plastique moulé, assez sympathiques, les cartes sont très bien illustrées, bref, on a à faire à du Days Of Wonder pur sucre. Certes, on me rétorquera que tout cela est diablement commercial, qu'il n'y a pas là d'innovation visuelle, et je répondrai : oui, sans doute. Mais, en attendant, j'étais content en ouvrant la boite, et pis c'est tout.

Thème : là encore, pour moi, c'est formidable : le jeu est basé sur le livre / film "Le Nom De La Rose", un pur chef d'œuvre (aussi bien le livre que le film) que j'ai adoré.
Certes, on ne retrouve pas les héros de l'histoire (hormis Guillaume et Malachie il me semble) mais malgré tout l'idée est bien trouvée et l'univers du livre/film tellement prenant qu'en jouant, on a toujours en tête les trognes des moines ou les discussions théologiques formidables entre franciscains et bénédictins : "le Christ possédait-il oui ou non la robe qui le vêtait?"

Avis : je pense que le Christ riait, sans doute une fois de temps en temps, mais si, au moins dans sa barbe (car il avait une barbe, parait-il). Ah? Ce n'est pas ce qu'on me demande? Le jeu? Oui, bien sur, excusez-moi (c'est cet univers prenant qui me trouble)
On peut noter tout d'abord la grande liberté de déplacement du joueur combinée avec le peu de temps dont il dispose pour s'en servir entre deux messes (moment où il doit revenir à l'Eglise à chaque fin de tour).
Les possibilités sont toutes assez intéressantes : voler des cartes aux autres, leur poser des questions, prendre des livres (qui permettent certaines actions), aller dans la bibliothèque (et y découvrir les livres interdits qui bouleversent souvent beaucoup la partie), aller dans la crypte (pour se donner le droit de rejouer)...
Chaque fin de tour, à l'Eglise, les joueurs s'échangent une partie de leurs cartes suspects, c'est là le nœud du problème.
En effet, sous des dehors tranquille de jeu d'enquête et de cogitation tranquille au coin du feu, on a là une furieuse bataille pour la possession des cartes (toujours en avoir plus que les autres, afin de garder quelques cartes secrètes jusqu'en fin de partie). Ainsi, on se les vole, on se les repique, on se les étouffe, en espérant toujours garder quelques suspects secrets.
Et puis, il y a les questions, Les Questions, qui semblent poser des difficultés à beaucoup de monde. En effet, on peut tout demander (y compris l'heure qu'il est ou la météo du lendemain) mais l'intérêt des questions réside dans le fait de les bien poser afin d'obtenir un renseignement que les autres joueurs ne pourront pas exploiter : ainsi, l'un peut demander à celui qui lui a donné des cartes à la messe précédente : "combien as-tu innocenté de moines appartenant à l'ordre de celui que tu viens de me donner". Et toc! Les autres concurrents sont refaits, ils ignorent la carte qui a été donnée et ne peuvent donc rien déduire de la réponse.
Alors, comme on a là un jeu de B Faidutti et qu'il parait qu'il est spécialiste du phénomène, on a des cartes "événement" à chaque tour qui font plus ou moins avancer le débat et les fameuses cartes livres qui peuvent elles aussi peser sur le destin de tel ou tel enquêteur. Cela met un peu de piment au jeu et renforce la présence du thème à mon gout mais une variante pour les puristes propose d'éliminer cette intrusion de la chance dans le jeu (qui est un peu étonnante dans un jeu de déduction, j'en conviens). Je n'ai jamais testé mais pourquoi pas? Cependant, cela doit rallonger un peu le jeu qui n'est pas déjà des plus courts, cela pourrait aussi en déranger plus d'un, notamment les inconditionnels de la partie 30 minutes montre en main, déballage et rangeage du jeu dans l'armoire compris (et quand le jeu est bien caché dans le fond, on a déjà grillé cinq minutes sur le temps imparti).
En bref, ce jeu est assez sympathique, assez simple à expliquer à des débutants mais dans son style "enquête", je lui préfère "Orient-express". Disons que l'enthousiasme du début s'est un peu émoussé. Cela dit, je suis toujours partant pour une petite partie.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default