Pâté impérial

8,0

Bon déjà, attention « monstrer game » ! Explication de règles de 2 heures trente, une partie de 8 heures derrière, cela me rappelle ma période étudiante ou j’avais le temps de faire une partie de « Dune » le soir et de faire de parties de Wargames qui durent trois semaines.

Pour TI3, on a un jeu long mais moderne. On retrouve des mécanismes comme les choix d’actions stratégiques avec des actions primaires et secondaires, des logiques de développement de la recherche (comme dans un « Civilisation »), des négociations commerciales, politiques (avec des lois a voter en fonction de l’influence de ses planètes) et enfin un volet militaire tactique très développé mais qui n’est pas la panacée puisque la marque de points de victoire ne dépend qu'indirectement de cet aspect militaire.

Le jeu est bien plaisant, bien qu’évidement un peu long mais c’est la première explication de règles (précédée de deux jours de lecture des dites règles et FAQ) qui est pénible. Ceci passé, l’expérience devient assez intéressante. Evidement, il faut se souvenir d’une brouette de paramètres, ne pas oublier ses avantages (le +1 de combat sur les chasseurs et le +1 ressource en production auquel se rajoute l’unité possible supplémentaire si je ne produit pas dans mon home system…). Si vous n’aimez pas ce genre de chose, passez votre chemin, TI3 c’est du monster game à l’américaine, réaliste mais long !). On soulignera néanmoins l'influence allemande qui est indéniable et qui génère un jeu à la fois complet et fluide. Les règles à exception bien connues des joueurs des jeux américains des années 80 et 90 en ont traumatisé plus d'un, la ce ne sera pas le cas.

Le matériel est quant a lui somptueux avec des jolies cartes bien solides, plein de vaisseaux en plastique, de formidables illustrations et une galaxie à fabriquer soit même de toute beauté.

J’ai testé la configuration à 4 joueurs qui me parait particulièrement bien équilibrée car les joueurs prennent deux cartes stratégiques par tour (les connaisseurs apprécieront). La configuration à trois doit être aussi pas mal, mais j’avoue que je redoute de jouer à cinq ou 6 au cause du risque d'inflation de la durée de partie (plus que redouter, je n’ai pas vraiment envie en fait...).

Sinon, j'ai essayé la configuration de jeu solo (à partir de règles dénichées sur BGG) que j'ai trouvée très intéressante pour appréhender les mécanismes et logiques de production tout en ayant un challenge intellectuel assez attractif (pour une partie ou deux pas plus).

Je ressortirai bien volontiers ce jeu pour jouer à 3 ou 4 ce qui me permettra d’avoir des parties pas trop longues, un peu plus intéressantes au niveau des choix de cartes stratégiques et ou je n’aurais pas à expliquer les règles. Deux heures trente d’explication, je n’en reviens toujours pas, mais j’ai du bien me débrouiller, on n'a pas fait d’erreur de règles… normalement.

Commentaires

Default