Pas un jeu, une histoire...

8,1

Comme beaucoup l'ont exprimé, AN n'est pas vraiment un jeu. C'est réellement un récit, une aventure qu'on va se raconter pendant deux heures.

Evidemment, je regrette qu'on ait si peu de prise sur ce qui se déroule dans le jeu. Les points de destinée et d'histoire sont attribués de manière complètement aléatoire et ça ne sert absolument à rien de se fixer des objectifs en début de partie puisqu'aucune stratégie ne peut être mise en place pour les atteindre. Les compétences ne servent pas à grand-chose (et il y en a beaucoup trop !!!). Le démultiplication des statuts et des cas particuliers fait qu'au final on oublie souvent des contraintes qui nous sont imposées ou au contraire des bonus qu'on aurait dû avoir. L'un dans l'autre, ça finit quand même par s'équilibrer mais ça reste parfois énervant d'enchaîner les mauvaises décisions et les status épouvantables sans avoir l'opportunité de se ressaisir et de revenir dans la course à la victoire!

Mais qu'importe! Il fallait pas venir pour ça ! Le seul élément du jeu auquel il faille s'intéresser, c'est le livre des contes et ses 2600 paragraphes. La variété est belle et bien présente. Même en retombant sur certaines rencontres, on obtient au final des résolution très différentes grâce au dé du destin et aux choix qu'on effectue parmi la multitude de ceux qui sont proposés. Ne négligeons pas non plus la bonne dose d'humour distillé au fil des aventures... je me rappellerai toujours de ce mendiant que j'avais décidé de punir (par pur sadisme, comme ça, parce que c'est un mendiant) et qui m'a poursuivi partout pour que je continue à le battre et pour réclamer "plus de justice"... (ce qui au passage m'a rendu ridicule et fait perdre des points...)

Mais surtout les histoires proposées sont toujours émaillées de petits détails croustillants qui font bouillir l'imagination. En sortant de la première partie, je voulais immédiatement en faire une deuxième. Puis après la deuxième, je n'avais qu'une seule envie : écrire mon propre conte des mille et une nuit ou bien reprendre l'une des histoires du jeu pour la poursuivre et l'étoffer. ça en devient presque frustrant de devoir se contenter de petits paragraphes et on voudrait un conte entier pour chaque nouvelle rencontre. Je me suis fait violence pour ne pas me mettre à lire ce livre des contes comme un roman. Je crève d'envie de faire de nouvelles parties et d'en découvrir plus.

Mais faites très attention si vous aimez maîtriser la situation, ce "jeu" n'est pas du tout pour vous. Aucune stratégie ne peut s'appliquer et on ne joue pas pour gagner mais juste pour vivre une aventure.

Commentaires

Default