Ce jeu est sorti le 25 févr. 2016, et a été ajouté en base le 7 févr. 2016 par Borderline

édition 2016
Par Vincent Turri et Mathieu Néhémie
Illustré par Guillaume Querré
Édité par Borderline
Distribué par Paille Editions

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Pas si honnête que ça

Je le dis tout net, je suis friand de thématique originale, c'est pourquoi Deal attira mon attention. Une fois cela dit, j'aurai malheureusement fait le tour des bons côtés de ce jeu. Alors, en vrai, qu'est-ce qui cloche ?

D'abord le rapport qualité/prix. Les jetons sont en vilain carton, tous, tous, tous, et il y en a un paquet ; le plateau est grossièrement découpé, à tel point que j'ai dû rajouter de l'adhésif pour rattraper le tout. Le massicot a dû tomber en panne...

Ensuite le jeu. Trop long, pas amusant. Il lorgne clairement du côté du Risk, avec moins de réussite, mais aussi du côté du jeu de négociation, sans assumer cela dit. Un moyen simple de dynamiser la partie aurait été de réfléchir à la possibilité de faire circuler les paquets de drogues en accéléré sur les territoires que l'on contrôle. Parce que en l'état, non, il n'y a pas de commerce. Trop lent, tout le monde lui préfère l'occupation de territoire, de même que l'on préfère le recrutement à l'argent, systématiquement.

Et que dire du système de résolution des conflits ? Une simple bataille de cartes, quasi entièrement régie par le hasard. Le contrôle étant marginale, quelle place cela laisse-t-il à la tactique ?
Quant aux points de respect (10 sont nécessaires pour gagner), le système m'a paru bien imaginé, mais horriblement mal exploité. Une fois les territoires vacants occupés, impossible d'en gagner de nouveaux sans recourir aux objectifs cachés (tirés aléatoirement), aux contrats (tirés aléatoirement), ou aux guerres des gangs (régies par le hasard). Les premiers points de respect s'obtiennent trop facilement, et ensuite c'est la disette. Il y a un sérieux problème de rythme à mon sens.
Selon moi, les règles sont à revoir.

Je conclurai par ceci : j'ai horreur des thématiques plaqués. Eh bien je dois avouer que j'ai compris trop tard que ce jeu en avait une. Trop classique, pas assez irrévérencieux sur le fond, une pareille forme ne pouvait pas convenir.
J'ai fait une erreur en l'achetant, mais il plaira peut-être à quelqu'un d'autre.
 Les plus

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default