Ce jeu est sorti le 10 avr. 2017, et a été ajouté en base le 24 mars 2017 par Monsieur Guillaume

édition 2017
Par Jamey Stegmaier
Illustré par Jakub Rozalski
Édité par Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

Standalone 3 extensions 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Guerre froide v2

Il est un phénomène général, quand vient le moment de la critique, de sévérité avec les "petits" jeux. On leur reproche tout et n'importe quoi. Manque de complexité, d'interactions, de matériel, d'équilibre... On se rend rarement compte à quel point nous sommes sévères avec des jeux produits (et donc vendus) à petits budgets, n'ayants certainement pas pour but de pouvoir rivaliser en equilibre et complexité avec des jeux au matériel et règles plus étoffées.

Scythe ne fait donc pas partie de ces jeux la. Et, nombreux sont ceux qui tombent en admiration devant le matériel, la mécanique, l'équilibre des règles, la beauté des illustrations. Seulement, laissez moi jouer un tantinet l'avocat du diable en affirmant ceci: scythe est un magnifique jeu mais qui, au vu des moyens investis dedans, souffre de certaines grosses lacunes (presque) inexcusables. Et, dans ce cas-ci, qu'on ne nous rétorque que le jeu n'avait pas la prétention d'atteindre un équilibre presque parfait, le joueur et l'éditeur y auront tout de même investi un budget certain.

LE défaut du bazar est son évident manque d'interactions. Ne vous méprenez pas, J'ADORE scythe; il est tellement grisant d'améliorer son plateau jusqu'à devenir un véritable monstre de rentabilité, grisant de placer ses énormes mechas sur le ma-gni-fi-que plateau de jeu, grisant de découvrir de nouveaux effets de parties en parties selon les choix que vous posez et le peuple que vous incarnez.

Seulement, voilà, une fois vos menaçants mechas construits, ils serviront bien plus à déplacer vos paysans qu'à écraser vos opposants lors des rarissimes et anecdotiques combats. Une fois, votre puissance engrangée, elle ne sera (presque) jamais dépensée. Le jeu ne récompense que trop peu la tactique agressive ; le premier à attaquer ouvre presque toujours ses positions aux autres joueurs et risque d'être pénalisé bien plus que son attaque ne lui aura rapporté.

La mécanique de dépense cachée de points de combat peut vous donner l'illusion un moment qu'un coup de bluff est possible. Mais ce n'est jamais le cas. Un joueur n'attaquera que s'il est sur et certain de gagner. Sans quoi, il a bien trop à perdre. (D'ailleurs, le peuple noir ne gagne presque jamais.)

Scythe devient alors un jeu de position où l'on reste tout d'abord un petit temps sur son îlot de départ, histoire d'améliorer son plateau et de renforcer ses positions à l'aide d'un ou deux mechas. On tricote chacun dans son coin sur son plateau. Tout ceci ayant peu d'incidences sur LE plateau... On s'aventure au delà de notre base orteil par orteil. De temps à autre, un joueur enhardi du look terrifiant de ses mechas, se lance vaillamment et précocement. Profitez en donc et récupérez quelques étoiles ainsi que ses ressources...

Bref, encore une fois, scythe est un très très bon jeu. Mais, au vu du temps que prend une partie (parfois plus de 3h selon le nombre de joueurs) et du budget qu'il représente, je me permets d'être (un peu) sévère avec celui-ci vis-a-vis de son net manque d'action et du peu de récompenses qu'en tire les audacieux. Cependant, si, généralement, le manque d'interactions ne vous dérange pas, allez-y les yeux fermés !


"-Dis donc papa, il y a eu une guerre entre les russes et les américains?
- En bien oui ! Elle a duré très longtemps! On a construit plein de missiles enoooormes, de bateaux enoooormes et d'avions enooooormes. Tous les pays du monde s'étaient même choisi un alié, des corées en passant par la Turquie et Cuba.
- ah bon. Et qui a gagné ?
- personne.
- et quels pays ont été envahis?
- aucun.
- et il y a eu beaucoup de batailles?
- euh, non, aucune.
- ah. Mais alors, c'était vraiment une guerre?
- oui, oui, je te jure. Mais bon, il en est peut-etre mieux ainsi. Tu t'imagines si tout le monde s'était tapé dessus ?"

 Voir d'autres avis...

Commentaires (5)

Guiz
Guiz
Concernant l'équilibre, il me paraît de prime abord extrêmement compliqué (quelque soit le temps et le budget consacré) d'avoir quelque chose de parfait compte tenu des combinaisons possibles entre les 7 factions, les 7 plateaux perso et l'impact que cela peut avoir selon le nombre de joueurs (de 2 à 7) lors d'une partie (et je ne parle même pas de l'expérience des joueurs...). Personnellement même avec ces "défauts", j'y prends beaucoup de plaisir et honnêtement je n'en demande pas plus :)
César
César
C'est vrai, que de ce côté-ci de l'écran, on en est qu'a une vingtaine de parties. Mais toujours 0 victoire pour le noir. Peut etre est il mal utilisé! Par contre, niveau cartes jaunes, ai je manqué quelque chose ou il n'y a pas de limites de cartes en main ? Ce qu'il se passe souvent chez nous est que certains joueurs amassent pas mal de cartes jaunes et donc enlèvent la part de hasard qu'elles peuvent représenter au vu du nombre qu'ils en ont tirées!
reskape.57
reskape.57
oui les cartes combats sont illimitées, du coup il y a moyen d'en amasser beaucoup. mais il ne faut pas oublier qu'avoir plusieurs mechas permet de jouer plusieurs cartes et que certains pouvoir permettent de jouer egalement plusieurs cartes. Dans nos parties toutes les factions gagnaient assez equitablement, en utilisant leurs pouvoir ou non, en construisant des mechas ou non.
reskape.57
reskape.57
pour avoir plus de 70 parties au compteur, je peux t'affirmer que le peuple noir (me souviens plus du nom) gagne aussi régulièrement que les autres peuples. avec la possibilité de remplir ses deux objectifs, en se démerdant bien il peut obtenir 4 etoiles d'un coup (gagner 2 combats dans le meme tour tout en réalisant ou dévoilant ses deux objectifs) et surprendre les joueurs. les peuples sont équilibrés, meme si les russviet sont plus facile a prendre en main grace a la possibilité de faire plusieurs fois la meme action. il y a juste les blancs que je trouve trop fort a moins de 4 joueurs. sinon en effet le jeu est assez peu interactif, surtout lors de la premiere moitié de partie, mais rien n'empeche d'attaquer en début de partie si c'est bien fait. le bluff sur les combats se joue surtout sur la puissance de la carte combat qu'on va dépenser. est ce qu'on veut s'assurer la victoire en misant le maximum de puissance ou tenter de gagner le combat en dépensant moins pour en garder pour la suite. ;)
Default