Pas divin quand meme

6,0

Très simple a comprendre, encore plus simple à apprendre.
Bien sur la chance a un role a jouer (jets de dés, cartes de races de taille 1 et 2 distribuées tard), mais il possible de créer une vraie stratégie dans les derniers tours (c'est vrai qu'au début, on se fait surtout oublier et on brouille les autres en attaquant n'importe qui avec n'importe qui).

Il y a une petite part diplomatique aussi vers la fin. Bref les 4-5 premiers tours servent à la mise en place de la vraie partie, qui commence au tour 5.

Défauts ? répétitif à la longue et long à mettre en place.

Commentaires

Default