Ce jeu est sorti le 3 févr. 2014, et a été ajouté en base le 5 févr. 2014 par Edge Entertainment222

édition 2014
Par Don Eskridge
Illustré par Luis Francisco et George Patsouras
Édité par Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone 2 éditions

Pas de la camelotte !

Avalon s'inscrit en challenger de poids face aux Loups Garous de Thiercellieux dans la catégorie "Ambiance/Communication/Déduction". Il apparaît évidemment assez compliqué de parler de ce jeu sans tenter de le comparer à son illustre prédécesseur. Selon moi, Avalon surpasse ce dernier sur certains points... au détriment d'autres... Alors concrêtement ça donne quoi ?

Au niveau du thème, on est donc dans de la valeur sûre avec l'univers des légendes arthuriennes. Le matériel est réussi et agréable à l'oeil. La boîte ressemble un peu à un jeu PC en point & click un peu tristoune mais c'est anecdotique.

Pour ce qui est du matériel, c'est sans commune mesure avec LGdT puisque chez Avalon on a du marqueur, du jeton, des cartes diverses et même un plateau de quêtes ! On y gagne donc en quantité ce qu'on y perd en praticité (rangement/transport). Je vous rassure, ça reste quand même largement acceptable en terme d'encombrement ! Par contre, là où vous pouvez jouer sans table avec LGdT, vous devrez vous munir d'un meuble avec Avalon (en même temps, jouer avec les chevaliers de la Table Ronde sans table, même rectangle, ce serait un peu hors sujet !)...

Les règles s'apprennent au fil de la première partie sans aucune difficulté. La mécanique est originale et apporte la tension et la convivialité recherchée : il s'agit, pour les personnages jouant le bien, de démasquer les vilains pas beaux agents du mal afin de réussir à boucler des missions avec succès. Pour cela il faut veiller à composer des équipes de joueurs loyaux avant de partir à l'aventure. Le choix du meneur étant soumis au vote, ça donne rapidement lieu à de vifs débats souvent empreints de bluff, vous l'imaginez !

Pour les serviteurs de Mordred, le but est principalement de faire échouer les-dîtes quêtes en s'immisçant dans les équipes d'aventuriers ou d'identifier Merlin et de lui faire sa fête ! Ils peuvent aussi faire échouer plusieurs votes d'affilé pour gagner, bref de véritables plaies !

Il est important de souligner que dans Avalon personne ne meurt avant la fin et on attend pas qu'une partie se finisse pour enfin participer à nouveau (contrairement aux Loups-Garous) ! C'est peut-être d'ailleurs le gros point fort de ce jeu face à son concurrent.

A noter qu'on peut jouer dès 5 participants (en comparaison avec LGdt avec lesquels aucune partie n'est possible en dessous de 8...) mais pas au dessus de 10 (chez LGdt on peut pousser jusqu'au nombre extraordinaire de 18 !).

Les manches sont rythmées, drôles et immersives; Le tout est servi, on l'a dit, par un matériel conséquent et bien léché. Avalon est tout simplement parfait pour animer n'importe quelle tablée de joueurs et de non-joueurs : l'ambiance est au rendez-vous et c'est bien là l'essentiel !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default