Parti de rien

9,0

Ce qui fait le sel d'un bon jeu de développement, c'est de se voir partir de rien, et de voir son domaine prospérer. Et ici, le matériel de qualité aide bien à ressentir cet aspect du jeu. Aspect d'autant plus fondamental que pour gagner, il faut se développer, mais se développer de manière aussi équilibrée que possible. C'est là le seul point négatif de ce jeu, qui, par le comptage des points, laisse peu de place à la liberté.

A part ça, ce jeu justifie tout à fait son statut de jeu culte. Du placement d'ouvrier simple mais efficace, des actions de collecte qui se bonifient au fil des tours, et des contraintes, aussi, à ne pas négliger sous peine de défaite assurée. Ce jeu séduit également par sa difficulté modulable en fonction du public, ou simplement de l'envie du moment. Et par son thème, enfin, qui nous rappelle que le Moyen Age n'était pas que rois et chevaliers, même si ceux-ci sont assurément plus vendeurs que les simples paysans, pourtant de très loin majoritaires en nombre, que nous incarnons ici.

Commentaires

Default