Parfaite immersion dans un épisode de l'histoire américiane

8,1
Freedom – Le chemin de fer clandestin est un jeu historique et coopératif qui nous plonge dans les années 1800 aux États-Unis alors que l’esclavage était de plus en plus contesté par les abolitionnistes. Le but du jeu est de libérer un certain nombre d’esclave en provenance des plantations du sud des États-Unis en les faisant passer au Canada. Bien qu’ayant quelques ressemblances avec d’autres jeux coopératifs, Freedom présente une mécanique de jeu unique qui se rapproche plus du puzzle à résoudre. Pour amener les esclaves aux Canada, il faut les faire passer par un système de routes surveillées par des chasseurs d’esclaves. Toute cette logistique est un vrai casse-tête! Il s’agit donc d’un jeu ardu qui demande beaucoup de réflexion et qui me semble plus difficile que la majorité des jeux coopératifs.

Autre particularité du jeu: son thème. L’esclavagisme n’est pas un thème particulièrement réjouissant et il est traité avec beaucoup de sérieux, d’une façon presque académique. Par exemple, les notes historiques sont abondantes dans les règles et même sur les cartes. Par ailleurs, l’aspect visuel du jeu est très sobre tant au niveau du choix des couleurs que des illustrations d’époque en noir et blanc. On est loin des couleurs éclatantes de la plupart des jeux de sociétés modernes.

La combinaison de tous ses éléments font en sorte que Freedom est un jeu unique. Probablement que son côté sérieux en rebutera certains (comme ma conjointe), mais je le conseille à ceux qui veulent une expérience de jeu différente de par ses côtés historiques et immersifs jumelés à une mécanique originale.

Commentaires

Default