Ce jeu est sorti le 7 avr. 2015, et a été ajouté en base le 12 juil. 2015 par rensenbrink

édition 2015
Par Reiner Knizia
Illustré par Tom Thiel et Ricarda Thiel
Édité par Edge Entertainment

Standalone 5 éditions
50,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Papy fait de la résistance

Même si j'avais à ma disposition une vieille édition (belge?) du jeu j'ai mis du temps avant de me lancer dans Tigre et Euphrate. Les avis postés étaient généralement élogieux mais on retrouvait fréquemment les termes 'abstrait', 'sans thème', les références au go ou aux échecs (grands jeux mais plutôt intimidants et froids).... J'en avais conclu que ce n'était pas un jeu pour moi ; d'autant que l'avalanche de nouveautés ne laisse que peu de temps pour exhumer des merveilles.

Et un jour, je ne sais pas pourquoi, j'ai décidé de me lancer dans une partie, à trois joueurs.
Les règles sont relativement simples et claires mais la première partie n'a pas été fluide car il y a deux points un peu délicats. Le premier est la différence entre conflit interne et conflit externe. On s'y fait vite mais il faut avoir joué deux ou trois cas de chaque pour maîtrise les tenants et les aboutissants. L'autre point complexe, qui fait toute la richesse du jeu, est la bonne compréhension de la situation spatiale (en gros : où s'installer? vers où aller? pourquoi ?).

Mais la grosse surprise qui est sortie de cette première partie expérimentale est l'incroyable interaction parfois violente, du jeu.
Si mécaniquement Tigre et Euphrate est un jeu de placement, ludiquement c'est un jeu d'affrontement impitoyable.

J'ai fait par la suite de nombreuses parties dans toutes les configurations (2,3 et 4). A deux la différence de niveau ne pardonne pas; toute erreur (laisser un monument à l'adversaire, laisser grossir un royaume...) sera fatale. Même si la pioche des tuiles peut laisser l'illusion que la chance est omniprésente si vous ne prenez pas les bonnes décisions et les bonnes options stratégiques vous aurez du mal à résister.

A quatre joueurs la situation est tout de suite tendue (manque de place) et plus chaotique car elle évolue très vite. Le jeu est plus opportuniste et peut être long si les joueurs veulent analyser toutes les options. Mais c'est la configuration la plus dynamique et animée.
Trois joueurs me semble la configuration la plus faible (moins de maitrise stratégique qu'à deux, moins de tension qu'à quatre) mais pas inintéressante.

La durée des parties (hors réflexion des joueurs) est entre 60 et 90 min (moins avec des joueurs expérimentés). Le matériel de la nouvelle édition (2015) est joli et agréablement coloré même si certains regrettent le remplacement des monuments en bois par du plastique.
Quant au thème (affrontement de civilisations) je le trouve bien rendu par le dynamisme et l'agressivité du jeu. Certes on se sent un peu loin de la Mésopotamie mais cela me semble finalement moins artificiel que le Japon de Nippon ou l'Afrique de Mombasa.

Dernier point notable : la subtilité du décompte final qui oblige à choisir ses combats. La technique du bulldozer peut s'avérer inefficace face à un adversaire qui aura su équilibrer son développement. J'ai gagné des parties en ayant presque moitié moins de points de victoires que mon adversaire mais j'avais... ceux qui étaient nécessaires pour remporter la victoire.

Tigre et Euphrate a constitué une surprise pour moi. J'y suis allé à reculons et j'ai finalement bien apprécié. C'est un jeu difficile à maitriser mais qui est à conseiller à tous ceux qui débutent dans le jeu de société moderne (et qui jouent généralement à deux ou quatre) car passée la première partie, il se joue avec des systèmes simples et fluides loin des empilements mécaniques qui plombent pas mal des jeux récents.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default