Hôtel
Ce jeu est sorti le 10 mars 2002, et a été ajouté en base le 10 mars 2002 par Oxianne

édition 1974
Par Denys Fisher
Édité par Hasbro et MB

Standalone 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Ou comment par ce jeu réévaluer le "Monopoly"

Non, ce jeu n'est pas un ersatz du "Monopoly", une simple version plus clinquante. Des différences notables changent l'ensemble du principe.
Ici, il y a une concurrence entre un terrain et celui d'en face pour l'attribution des entrées, il y a aussi la possibilité d'enchaîner les entrées (faire une suite de plus de six cases) et donc de repousser (en principe) la malchance du dé. Simplement, cette concurrence n'a lieu que durant les premiers tours, ainsi, un malchanceux qui ne parvient à acheter le moindre terrain durant un peu plus d'un tour (et qui ne peut par conséquent acheter d'entrées) se voit condamné à perdre : le retard initial est irrattrapable, ce jeu fonctionnant selon le principe des vases communiquants (la malchance d'un joueur crée un contexte très favorable à son concurrent -en terme de positions-). Cela réduit "Hotel" à n'être qu'un simple jeu de l'oie sur le thème de la finance. Contrairement au "Monopoly", il n'y a pas de stratégie possible : il n'y a pas d'échange, les nouveautés concernant les constructions (le dé de couleurs et les cases de gratuité) et leur valeur financière (prix décidé selon un rapport de un à six par un lancer de dé) empêchent de prévoir précisément le coût et les retombées de chaque construction. Seule la chance a le pouvoir de déclarer qui sera le vainqueur (seule la mise aux enchères des hotels des joueurs en faillite vient infléchir cela).
Reste que ce plaisir de la probabilité allié à un sadisme évident (je te pique tes cases d'entrées, je te rachète ton terrain moitié prix) crée un jeu plutôt prenant, servi par une joliesse qui nous laisse rêveur quant elle ne nous amuse pas par sa laideur.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default