Niagara
Ce jeu est sorti le 8 nov. 2004, et a été ajouté en base le 25 oct. 2004 par Guyomar

édition 2004
Par Thomas Liesching
Illustré par Victor Boden
Édité par Zoch et Rio Grande Games
Distribué par Gigamic

Standalone 2 extensions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Original, fun et accessible

Génial et amusant, c'est la première réaction quand on voit que la boite sert à poser le plateau, afin de créer un petit dénivelé qui sera utile pour simuler les chutes....

Nos deux bateaux vont se déplacer sur des cercles de plastique qui simulent le fleuve et vont avancer.

La mécanique de jeu est simple : chacun a des tuiles de 1 à 6 plus un nuage météo, soit 7 tuiles. Au premier tour, il y a liberté de choix. Au suivant, liberté limitée par la tuile de jeu déjà jouée, et ainsi de suite jusqu'au 7ème tour où on doit jouer la tuile qui ne l'a pas encore été (on retrouve sa liberté de choix au 8ème tour). Les deux bateaux doivent bouger de la même valeur, et prendre ou déposer une pierre précieuse (le but est d'avoir quatre pierres identiques, ou une de chaque couleur, ou sept au total) coûte deux points de déplacement.

Ajouter à cela la possibilité de voler l'unique pierre qui peut être portée par chaque bateau, et une vitesse du fleuve dépendant de la plus petite valeur jouée (avec un modificateur météo sur lequel chacun peut influer la fois où il joue son petit nuage - mais il ne bougera pas) et vous obtenez un jeu qui, bien que simple à expliquer, est assez intéressant. Et il faudra faire attention à ne pas être trop près des chutes pour ne pas y tomber si le fleuve avance trop vite.

Bien calculé (il manque souvent un point pour faire ce que l'on voudrait), ce jeu permettra de passer un bon moment. Sans que je comprenne exactement comment on arrive à ce résultat, les joueurs ne joueront que rarement tous la même chose, alors que c'est un risque réel pour ce type de jeu (ex : dans à l'ombre des murailles la première carte jouée par tous est souvent le marchand).

>J'écarte le reproche de chaotisme fait par certains, car j'ai toujours compris pourquoi je gagnais ou pourquoi je perdais, ce qui n'arriverait pas si le jeu était vraiment chaotique.

Certes on ne multipliera pas les parties dans une même journée, mais la mécanique est vraiment bien huilée et permet notamment de jouer à se faire peur à l'approche des chutes.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default