Optimisation joliment habillée.

8,1

Dans Lewis & Clark, le but est d'arriver le premier au bout d'une piste composée de rivière et de montagne.

Pour ce faire, il va falloir effectuer des actions : en utilisant nos cartes, ou en positionnant des indiens sur le plateau.

Ces actions vont nous permettre de récolter des ressources, qu'on va pouvoir transformer, et ensuite utiliser dans un "moteur" (une ou plusieurs cartes action) qui nous permet d'avancer. Ultra-classique.

Il va falloir utiliser au mieux ses cartes action, les indiens et nos ressources, car point trop n'en faut, et si il vous en reste en rab' alors que vous ne pouvez plus rien faire comme action, ça vous pénalise et vous reculez sur la piste (je résume hein).

Notez que si dans la plupart des jeux, + on a de ressources, de meeple, de cartes, mieux c'est : dans Lewis & Clark, ce n'est pas le cas. Il va réellement faire preuve d'une gestion fine des choses à notre disposition.

Plusieurs petits mécanismes font sortir ce jeu des classiques jeux d'optimisation :

- L'utilisation des cartes : pour jouer une carte, il faut y associer une autre sur son verso. Cette dernière va déterminer la puissance de l'action, mais n'est donc pas utilisable jusqu'à ce qu'on récupère sa main.

- Avoir trop de ressources, d'indiens, et de cartes peut être pénalisant.

- Le côté course, avec le système de "j'peux pas m'arrêter sur ta case, alors j'te glisse dessus et j'passe devant toi", qui est une donnée essentielle dans l'optimisation. Il faut parfois retarder son avancée sur la piste, pour profiter du placement des autres et leur glisser dessus.

- L'alternance rivière / montagne : le moteur d'action pour y avancer n'est (souvent) pas le même, ce qui demande d'être assez technique pour avancer facilement sur l'un comme sur l'autre. Ca fera toute la différence pour gagner. Le joueur débutant va arriver à établir un bon moteur d'action pour franchir la rivière, mais va être stoppé net à la montagne, et va perdre beaucoup de temps. Il faut anticiper la montagne.

- L'édition globale du jeu est superbe. Chaque carte bénéficie d'un dessin unique, c'est quelque chose que je trouve fantastique. Pas de meeples "classiques", mais en forme d'indien ou d'explorateur. Pas de kukenbois, mais du polygonenbois : j'aime bien, c'est + sympa à manipuler je trouve. Plateau magnifique. Vincent Dutrait a fait un travail de toute beauté pour donner vie à tout ça. Un bémol sur la qualité des cartes, mais je suis assez exigeant là dessus, ça contentera la plupart des gens.

Pour résumé, Lewis & Clark est un très bon jeu d'optimisation qui est porté par un bel enrobage. De bonnes idées composent ce "petit plus" qui lui permet de sortir du lot.

Commentaires

Default