Descent : voyage dans les ténèbres
Ce jeu est sorti le 14 sept. 2006, et a été ajouté en base le 14 sept. 2006 par ReiXou

édition 2006
Par Kevin Wilson
Édité par Ubik
Distribué par Millennium

Standalone 7 extensions 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

On regrette pas d'y passer la nuit

Descent c'est un gros jeu, bien lourd, bien stuffé, bien cher. Partant de ce constat, le joueur moyen se posera une question d'une déconcertante rationalité: vais-je m'en mettre pour quatre-vingt balles!?

Réponse: que oui l'ami! Descent c'est la fusion alléchante d'un dongeon crawler des meilleures cuvées et d'un RPG plateau. Matériel bien fini (tuiles cartonnées repositionnables, figs plastiques honnêtement sculptées, cartes plastifiées), règles digestes et fort potentiel immersif.

Alors, si tout est si beau, où est le hic? L'ingénu qui penserait avoir trouvé en la matière le saint Graal de ses soirées bières-et-pizza entre potes doit tout de même être bien averti: Descent nécessite une prise en main. Le rôle du seigneur est central, il devra en effet supporter de former les autres joueurs, de perdre délibérément une ou deux parties d'initiation et d'être d'une grande pédagogie.
L'aspect interressant de ce titre est son foisonnement qui peut le tirer de la rangaine "charger-taper".
Ainsi il faudra pratiquement systématiquement, suivant votre caractère de joueur et celui de vos collègues, vous approprier les règles et les mettre à votre sauce. Ensuite vous serez vite amené à ne plus suivre les diagrammes de quête prédéfinis par le bouquin de règle, la tentation de créer les siens-propres se faisant très tentant.
Dernier détail: le juste dosage, l'alchimie fine qui donnera la juste mesure au maitre du jeu pour gérer monstres, items et évènements, n'est pas aisée à obtenir. En effet, sans un peu d'expérience les héros peuvent devenir surpuissants et le seigneur s'ennuyer dur, ou au contraire le seigneur tout dominer et les joueurs se faire tanker sans la moindre chance.

Mais Descent pourrait-il prétendre être la nouvelle référence du dungeon crawling sans nécessiter qu'on apprivoise son petit caractère?

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default