Niagara
Par Thomas Liesching
Illustré par Victor Boden
Édité par Zoch et Rio Grande Games
3 à 5
Joueurs
8 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

On pagaie, on pagaie !!!

6,6

Niagara c'est joli, Niagara c'est beau. Tenez, ouvrons la boîte : "Oh ! Des petits canoës ! Ô, mon bateau ! Ciel, des bijoux !" (cris pithiatiques de Madame découvrant avec ravissement la sobre élégance du matériel)."Oh, des règles de jeu !" (cri empressé de Monsieur Geek, ayant la ferme intention de découvrir si après tout il est possible de jouer avec tout ça). Y a pas à dire, avec son plateau relief et son torrent de plexiglas, Niagara en jette d'entrée.

Côté système de jeu, on baigne dans une mécanique plutôt rafraîchissante, facile d’accès, taillée pour le Spiel. Oui, bon, bien sûr, c’est facile de dire ça a posteriori, n’empêche que ça se voit, si, si. Le système de courant, en particulier, est agréablement astucieux, chaotique et mesquin juste ce qu’il faut. Et pour les entichés de fourberies, il y a aussi ce système de vol, totalement ignoble, crapuleux, et donc forcément très réjouissant. Bref, tout ça est bien plaisant.

Niagara ose même permettre quelque coups tactiques, malgré des règles d'une grande simplicité. Et l’on exulte de se jouer de la nature, des éléments et de la météo, là ou d’autres jeux nous font bouger des moutons et troquer des haricots. Alors côté cervelle, ce n'est pas Puerto Rico non plus, mais ça reste sympathique et amusant, et peut-être finalement que le monde serait moins gai si tout le monde ne jouait qu’à Puerto Rico. Un vrai jeu familial à découvrir, où la durée de vie plutôt faible est compensée par une indiscutable originalité.

Commentaires

Default