On en voudrait un peu plus....

6,9
Contexte :
Grand amateur de jeux coopératifs, c'est avec plaisir que j'ai intégré ce 18 soldats du feu à ma ludothèque. C'est en effet un très bon représentant de ce style de jeu.

Principe :
On incarne un pompier (spécialisé dans un certain domaine) qui, à l'aide de ses équipiers, va essayer de sauver le plus grand nombre possible d'habitants pris au piège dans une maison en feu.
A chaque tour, nous disposons d'un certain nombre de points d'action, à gérer comme il nous semble (pour se déplacer, éteindre les flammes, conduire l'ambulance, casser des murs, etc... etc...) . Un bon point pour ce jeu est la possibilité de stocker ses points d'action. Ceci offre une capacité d'adaptation et une flexibilité qui fait défaut à nombre de ses concurrents proches (Pandémie, l'île interdite).
A la fin de notre tour, les dés dictent la propagation du feu, et attention, si le feu est mal maîtrisé, il se propagera à une vitesse folle, et déclenchera des explosions pouvant mettre prématurément fin à la partie !

Ce que j'aime :
Le thème, bien rendu. Certains points restent tout de même un peu limites (comme l'apparition aléatoire des survivants dans la maison), mais on sent durant toute la partie la tension liée à la propagation des flammes, et à l'aléatoire de l'incendie.
La diversité des personnages : chef des opérations, conducteur, médecin, spécialiste chimique, etc... etc... Chaque pompier possède des caractéristiques propres qui influent sur la manière de jouer. Un autre bon point : la possibilité de changer de rôle en cours de partie, au prix de points d'actions, pour s'adapter à la situation.
La possibilité de jouer à 6, sans que le jeu soit trop lent pour autant.

Ce que j'aime moins :
Le grand écart graphique entre les photos des sapeurs de Paris, et les dessins "enfantins" des pions habitants.
L'abandon de la gamme par Asmodée, qui n'effectue pas le suivi des extensions VOs. Au bout d'un moment, on se lasse un peu des deux cartes présentes dans la boîte, et on aimerait profiter des alternatives dont bénéficient les possesseurs de la VO...
Sans cela, ma note serait bien plus élevée tant la mécanique en elle-même et l'immersion au thème étaient réussis.

Mon conseil :
Si vous aimez les jeux coopératifs et que vous êtes attiré par le thème, foncez, vous ne serez pas déçus. Par contre, si l'anglais ne vous rebute pas, optez pour la VO, qui offre une cohérence graphique plus importante et surtout, des extensions nombreuses pour prolonger l'expérience.

Commentaires

Default