Oh Vlaadi, Oh Vlaada !

10,0

"Dungeon Lord" est la production 2009 du maitre tchèque, et il faut bien avouer qu'il ne m'avait pas procuré de telles sensations depuis "Through the ages".

"Dungeon Lord" est un jeu de plateau développé à partir du thème de l'excellent jeu sur ordinateur des années 90 "Dungeon keeper", ou vous incarniez un maitre de donjon qui essayait de fabriquer le donjon le plus "adventurers proof" possible. L'adaptation du jeu vidéo, même si elle n'est pas explicite, aurait pû mal se passer, mais nous avons bien là un jeu de plateau, dans sa dimension et ses mécanismes.

Ce jeu a de prime abord une réelle personnalité, ne serait-ce qu'au niveau du matériel qui est bien original (comme des petites lutins par exemple), avec une identité graphique propre qui ne le fait ressembler à aucun autre jeu. L'ensemble évoque volontiers le petit monde ADD des rolistes, mais le jeu ne sera pas hermétique pour les non adeptes des jeux de rôles.

Le jeu en lui est un ensemble de mécanismes bien simples, programmation, gestion de ressources (qui ne sont pas en forme de cubes, youpi !), gestion d'événements (un peu d’aléatoire quand même, mais pas de dé !) qui génèrent un jeu pas évident à appréhender. L'ensemble nécessitera deux ou trois parties avant d'être maitrisé, ne serait ce qu'au niveau des règles. Les règles ne sont donc pas évidentes, l'originalité de leurs articulations demandant d'oublier quelques poncifs des jeux allemands. Le jeu se défend sacrément bien au niveau de la durée de vie. Aprés une dizaine de partie, je ne crois pas en avoir vécu deux pareilles.

Le jeu tourne bien de 2 à 4, même si je trouve un peu pénible de devoir jouer des personnages fictifs à deux (c'est déjà assez dur comme ca). L'anglais sur les cartes de jeu est assez simple pour peu que vous connaissiez le vocabulaire de roliste (priest, wizard, cast spell, healing phase...). La règle du jeu en anglais est très bien présentée (avec même une espèce de didacticiel de combat), mais il faut maitriser totalement l'anglais pour qu'elle ne soit pas pénible à lire (et elle devra être lue plusieurs fois, et même là, vous ferez des erreurs pendant les premières parties). On regrettera peut être l'absence d'aide de jeu un peu plus développées que les deux petites cartes.

Au final, ce jeu me correspond totalement et est fait pour me plaire :

* J'adore le thème "dungeon keeper"
* J'ai des hordes de jeux à la maison, mais je n'avais pas un jeu sur ce thème et avec cet enchainement de mécanismes
* J'adore l'humour et le matériel
* Il procure des sensations et donne l’envie d’y revenir !

Le grand gagnant d'Essen 2009 pour moi !

Commentaires

Default