Nouvelle preuve de la Deutsche Qualität

J’avais raison de me fier à Matagot et au format de ce Santo Domingo, qui fait mieux que tenir ses promesses. Moins nerveux que Port Royal, il opte plutôt pour la tacticité, l’espionnage des voisins, le bluff, bref la communication au seul hasard des cartes choisies par les autres. Assez longtemps dans la partie, tous les joueurs ont d’ailleurs les mêmes chances, plus ou moins le même nombre de PV et de marchandises, et personne ne pourra se plaindre au moment des grands déséquilibres d’un manque de chance, puisque tous jouent avec les mêmes cartes, récupérables à tout moment. Il y a de l’Amun-Re dans ce Santo Domingo, et c’est un compliment, la conciliation tendue entre contrôle et pari n’étant pas si facile à obtenir pour un « simple » jeu de cartes.

À cette qualité, il faut ajouter celle de règles soigneusement et longuement exemplifiées, et de pictogrammes omniprésents pour accompagner les joueurs tout au long de la partie sans hésitations sur les phases ou cartes. Une jolie réussite qui aurait été totale si les cartes avaient été un peu plus jolies. Enfin ce n’est qu’une question de goût, rien de bien sérieux pour vous empêcher de goûter aux charmes de ce petit jeu passionnant !

L'intégralité de ma critique est lisible sur le site VonGuru : https://vonguru.fr/2019/01/30/santo-domingo-nouvelle-revelation-du-jeu-de-poche-a-lallemande/

Commentaires

Default