"Nous ne déchiffrons pas de cartes pour exhumer un trésor, et un X n'a jamais, jamais marqué son emplacement. […]Un X marque l'emplacement." Indiana Jones.

7,5
The Adventurers vous propose de vivre une aventure comme celles que l’on retrouve dans Indiana Jones ; vous savez ce moment où les mecs vont piller des trésors et doivent survivre aux nombreux pièges qu’ils ont déclenché à cause de leur appât du gain (une introduction un peu dure, mais même si j’ai de bons souvenirs d’enfance devant ce genre de films, les pillages c’est un truc qui énerve désormais un peu l’archéologue que je suis devenu…).

Les +

- Matériel. Certains diront que c’est de la poudre aux yeux, et ils auront raison, on pourrait jouer sans de tels artifices mais quel plaisir que d’avoir des murs, un pont et une boule en 3D. Ajoutez à cela des figurines qui sont loin d’être ce qui a pu se faire de pire en la matière… un coup de pinceau pour donner un peu d’âme à tout ça et vous avez du matériel 3D somptueux. Le plateau est également joliment illustré, tout comme –dans une moindre mesure- les cartes et glyphes.

- Facile. Le jeu est extrêmes simple à prendre en main, il fait principalement appel à des mécanismes connus de tous : un peu de prise de risque, un peu de memory, un peu de hasard pour ouvrir les alcôves, etc… C’est très bien, ça permettra d’y faire jouer le plus grand nombre, et vu le thème il va souvent attirer l’œil des moins joueurs de vos amis.

- Le niveau de charge. L’idée de calculer les actions possibles en fonction de son niveau de charge est très bien trouvé, on sait qu’on doit se charger mais à un moment il faudra faire attention… mais bon, on petit trésor de plus ça peut pas faire de mal non ? puis il aura peut-être de la valeur… Une idée que je trouve très agréable donc, même si elle pourra perturber certains nouveaux joueurs quelques tours.

- De nombreux dangers. Où que vous mettiez les pieds il y aura des dangers, d’abord les murs, puis cette boules avançant inexorablement pour vous écraser ou fermer l’entrée… vous voulez prendre un raccourci (et tenter de gagner quelques trésors en plus) ? Pas de problème mais le sol de la salle de lave s’effondre… vous pourrez aussi vous jeter dans la rivière mais attention à la cascade ! A moins que vous préfériez utiliser ce joli petit pont, avec ses planches légèrement pourries… Si le parcours est assez linéaire il y a au final un certain nombre de chemins à prendre, chemins qui ont tous leurs avantages et inconvénients c’est très agréable et immersif.

Les –

- Les règles. Les règles ne sont pas parfaitement écrites, c’est parfois un peu difficile de s’y retrouver ou de retrouver un point de règle. Dommage pour un jeu aussi simple au final.
Linéaire. Même s’il y a plusieurs petits chemins, le jeu reste très linéaire (ce qui ne pousse pas à enchainer les parties et seulement en faire une de temps en temps, de crainte de se lasser) ; des tuiles dont l’agencement aurait pût varier auraient été bienvenues.

- Interaction. En fait, vous pourriez jouer seul que ça ne changerait pas grand-chose, il n’y a quasiment aucune interaction entre les joueurs, c’est vraiment dommage pour un jeu au thème aussi fort (et un jeu d’apéro au final). J’exagère un peu, vous pourrez bien sur vous chambrer, prendre les trésors des alcôves pour empêcher à vos adversaires de le faire et surtout faire en sorte de saboter le pont ; mais ça reste assez faible.

- Dalia Cardoso. Il y a un personnage supplémentaire, que l’on devait pouvoir trouver en goodies fut un temps, elle est nommée Dalia Cardoso. Dommage qu’elle ne soit pas disponible à l’achat car elle permettait justement d’ajouter un peu d’interaction avec sa compétence : Vous pouvez obliger un personnage à porter un trésor pour vous. Personnellement je pense qu’il va falloir que je trouve de quoi faire un proxy…

Conclusion

Malgré la taille imposante de sa boite (et son prix –compréhensible vu le matériel) The Adventurers est un jeu plutôt léger, parfait en jeu d’apero ou entre deux jeux de calibre plus lourd. Mon énorme regret à son sujet est le manque d’interaction, couplé à la linéarité cela fait de The Adventurers un jeu qu’il ne faudra pas ressortir trop souvent (enfin… personnellement j’y joue désormais régulièrement avec des variantes –principalement trouvées sur bgg- et ces deux défauts peuvent être gommés).

Note (basée sur le système bgg) : 7 (Bon jeu, j’ai généralement envie d’y jouer.)
Je ne commente et note que les jeux auxquels j’ai joué 10 fois minimum

Commentaires

Default