Ce jeu est sorti le 14 janv. 2003, et a été ajouté en base le 14 janv. 2003 par Monsieur Phal

édition 2001
Par Martin Wallace
Illustré par Peter Dennis et Ian Legge
Édité par Winsome Games et Warfrog

Standalone 38 extensions 3 éditions

Non, c'est vraiment mon jeu préféré...

Depuis le temps que je me disais qu'il fallait quand même que j'essaye ce jeu considéré comme un grand classique, j'ai enfin eu le courage de me jeter à l'eau malgré les à priori que j'avais : un jeu de gestion, assez austère, très stratégique, où il est question de financement (parts de marché), et plutôt long (plus de 2 heures).

Et j'en suis heureux : Ca y est, je connais Age of Steam.

Comme je m'y attendais, le jeu est très bon. Très riche, remarquablement bien équilibré, le matériel est austère mais clair... Les extensions sont plus que de simples cartes de rechange: chacune apporte ses petites variantes aux règles qui obligent à s'adapter à la nouvelle géographie du lieu, permettant ainsi un renouvellement constant du jeu.

De plus, et là c'est contrairement à ce que je pensais, le mécanisme du jeu n'est pas si compliqué que cela, et peut finalement s'expliquer assez rapidement (un bon quart d'heure quand même). Après, tout est question d'expérience.

Comme je m'y attendais également, il possède quelques points que j'apprécie moins. Long (notre partie à 6 a duré près de 4 heures, et ce n'était pas parce qu'il y avait 2 débutants: ce n'est pas eux qui mettaient le plus de temps à réfléchir), un joueur qui commence à être à la traîne a en général du mal à refaire son retard (et déjà savoir qu'on a perdu alors qu'il reste encore deux heures ou plus à jouer, c'est pas top), et il y a même la possibilité d'être éliminé (banqueroute, auquel cas on n'a plus qu'à regarder les autres jouer le reste de la partie). Et puis le matériel est clair... mais austère. Enfin c'est le genre de jeu auquel il faut jouer régulièrement pour espérer en tirer quelque chose, et donc clairement pas fait pour jouer avec des amis de passage qui n'auront alors aucune chance contre vous.

Comme je ne m'y attendais pas cependant, à force d'en parler à des amis à qui je relate mes découvertes ludiques, et à force de parler des qualités indéniables de ce jeu (évoquées plus haut), je commence à le reconsidérer... Ca m'avait fait cet effet aussi avec Puerto Rico dont je n'avais pas apprécié la première partie, pour finalement l'acheter, prendre le temps de construire les jolies tuiles alternatives et le faire découvrir autour de moi...

Un point curieux tout de même : il faudra qu'on m'explique pourquoi le fait de rallonger le trajet (et donc les coûts d'acheminement ainsi que le temps de livraison) d'une marchandise en la faisant passer par des villes qui n'en veulent pas rapporte plus ?

En conclusion, je le recommande vivement aux amateurs de stratégie ferroviaire, et aux gestionnaires en herbe qui veulent revivre la grande époque de la naissance des réseaux de chemins de fer vue du côté des financiers. Les autres s'amuseront plus avec Les Aventuriers du Rail.

EDIT le 20/03/2009 : Avec le temps, j'apprécie toujours autant ce jeu, voire même de plus en plus. Je ne m'en lasse pas, chaque nouvelle carte est une redécouverte, et je m'amuse même à les collectionner. Il mérite très largement son 5/5.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default