Ganymede
Par Hope S. Hwang
Illustré par Oliver Mootoo
Édité par Sorry We Are French
2 à 4
Joueurs
12 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Ni gars, ni Mède !

8,5
Décidément, dès qu'un petit jeu calculatoire sort, il faut le comparer à Splendor, le nouvel étalon visiblement oublié lors de la définition du Systeme SI.
A côté du mètre, de la seconde, du kilogramme, du kelvin... il manque le splendor.

Ganymede n'a pas énormément à voir avec Splendor en dehors du fait que c'est un petit jeu calculatoire comme il en existe tant, avec une pioche visible partagée entre les joueurs, comme il en existe tant. On peut aimer Ganymede sans aimer Splendor ou aimer Splendor sans aimer Ganymede. On peut aimer les deux. Et cela ne fera pas "doublon". Quelle horrible expression. ( "Tu as lu Anna Karenine de Tolstoï " "Non, mais j'ai lu Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Deux romans d'amour, ça ferait doublon").

La principale façon de gagner des points est de réaliser des contrats, les départs sur Ganymede, en mettant des meeples de la bonne couleurs dans les vaisseaux (ce jeu est donc à comparer à Huns... ) en transportant des hommes de la terre vers mars (comme dans mission planète rouge) puis vers Ganymede ou on envoie nos colons (de Catane) sans espoir de retour dans l'espace infini sans plus se préoccuper de leur sort certainement funeste puisqu'on n'en entend plus parler.

On gagne des actions avec des cartes, regroupées en 5 familles (comme les couleurs de tuiles d'Azul) sachant que plus on a de cartes de la même famille plus l'activation d'une nouvelle carte est puissante (comme à Deus ou à Majesty ).

Il est aussi possible de gagner des points grâce a sa reputation (comme la popularité à Scythes).

En résumé, ce jeu est un mélange de mécanismes assez classiques en 2018. Mes comparaisons sont autant de clins d'œil à la nouvelle manie qui consiste à tout comparer à Splendor. Les mécanismes sont correctement agencés pour un résultat bien prise de tête, pour lequel chaque coup doit être optimisé. Le résultat est tout à fait réussi.

Le graphisme est assez minimaliste, très clair. Le matériel est correct et ergonomique, le côté sommes toutes assez abstrait de la chose est assumé.

Les parties sont très rapides. On aligne la revanche et la belle avec plaisir. La femme de ma vie à adoré, j'ai beaucoup aimé.

Édit : vous pouvez lire le reste de mon avis sur mon site : dtc.edu. Cela me fera du trafic et avec un peu de bol vous cliquerez sur les pubs (naaan j’rigole).

Édit 2 :j'oubliais, et pourtant j’y suis sensible, la règle est très claire, bien rédigée, avec exemples et tout, avec une mise en page qui met en évidence les niveaux de lectures. Quelqu’un qui n’a pas une grande habitude de lire des règles doit s’en sortir facilement.
C’est plutôt daltonien friendly.

Commentaires (8)

Chakado
Chakado
Un chouette avis, à la fois intéressant, nuancé, et bien mordant :-)
Proute
Proute
J'adore ta comparaison à propos des doublons ! :D
stfrantic82
stfrantic82
doublons, comme dans Puerto Rico :p
jmguiche
jmguiche
Vous avez échappé à :  « Je me suis ccoupé celle de gauche, elle faisait doublon avec celle de droite ».
Proute
Proute
xD
serraangel
serraangel
Merci pour la touche humour, je suis comme toi, cette comparaison systématique avec Splendor est un rien agaçant. Ganymède a une identité suffisamment large pour vivre librement :D
jmguiche
jmguiche
Je suis ravi de t'avoir fait sourire. Quand on a fait sourire une personne, sa journée n'a pas été vaine !
stfrantic82
stfrantic82
très drôle ta critique, ça fait plaisir dès le lundi matin :) Merci !
Default