Room 25
Ce jeu est sorti le 19 janv. 2013, et a été ajouté en base le 19 juil. 2012 par KiwiToast

édition 2012
Par François Rouzé
Illustré par Daniel Balage et Camille Durand-Kriegel
Édité par Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

Standalone 1 extension 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Ne cherchez pas une raison, cherchez une issue

Jeu léger, surprenant et très malin Room 25 s’inspire du postulat de base du film Cube : un plateau de 25 tuiles qui dessine un complexe de salles potentiellement piégées, l'objectif par défaut étant de survivre et trouver le moyen de s'en échapper avant le temps limite. La nature des salles est inconnue au départ et la configuration du plateau évolue en cours de jeu. Plusieurs modes de jeu existent et plusieurs difficultés (selon la composition des salles présentes – réparties en trois catégories : sans danger / obstacle / danger mortel). Les salles obstacles imposent une pénalité de programmation et les salles danger mortel, comme leur nom l'indique, provoquent soit une mort immédiate soit dès qu'une condition est satisfaite. Dans le mode ‘suspicion’ (à mon sens le meilleur) un rôle est assigné secrètement à chaque joueur (prisonnier ou gardien) – qui ne connaît donc pas le rôle des autres participants. Tous les joueurs commencent au centre du plateau. L’objectif des prisonniers est de trouver la salle de sortie - la fameuse Room-25 - et de la faire glisser hors du plateau avec TOUS les prisonniers dessus (ou tous les prisonniers moins un mais seulement au dernier tour de jeu). L’objectif des gardiens est de tuer deux prisonniers. Chaque joueur programme secrètement deux actions différentes parmi quatre possibles et celles-ci sont résolues une à une dans l’ordre du tour : regarder dans une salle (regarder une tuile adjacente encore cachée), se déplacer dans une salle adjacente (et la révéler si elle était encore cachée), pousser un personnage dans une salle adjacente (et la révéler si elle était encore cachée) ou encore faire glisser les salles sur une même ligne (la salle qui 'sort' du plateau est replacée du côté opposé). Un gardien peut se révéler à tout moment lorsque c’est à son tour de jouer, cela lui permet dès lors d’ignorer sa programmation et de jouer l’action de son choix (mais il doit toujours respecter la règle qui consiste à jouer deux actions différentes pendant son tour). Les prisonniers ne peuvent révéler leur rôle mais, si la majorité des personnages en jeu sont présents sur la salle de sortie, ceux qui ne s'y trouvent pas doivent immédiatement révéler leur identité. J’ai trouvé le jeu surprenant et très bien fichu ; je reste dubitatif sur l’intérêt dans la durée mais les différents modes de jeu - moins intéressantes dans l'absolu que le mode suspicion mais qui tous présentent un intérêt - permettent d’éviter trop vite la lassitude.

Pour citer le très philosophique (hum !) Cube :

- Je pense que nous devons nous poser les vraies questions : Qu'est-ce que ça veut et qu'est-ce que ça pense ?

- Un de moins. Plus que quatre.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default