Ce jeu est sorti le 13 juin 2014, et a été ajouté en base le 12 mai 2014 par Monsieur Phal

édition 2014
Par Atsuo Yoshizawa
Édité par Play & Win et Editions Sans-Detour
Distribué par Millennium

Standalone 2 éditions
30,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Nazis et petites culottes? Pourquoi un tel choix???

Avis donné à partir de l'édition française reçue en avant première:

Barbarossa est:

- un jeu de deckbuilding dans lequel les joueurs incarnent des généraux de l'armée du IIIème Reich allemand lors de l'invasion de l'Urss (*) dans une 2ème guerre mondiale "fantasmée"(?) dans laquelle les troupes sont composées de jeunes femmes (filles) en uniformes nazis très dénudées et avec des poses lascives très équivoques. Le but est de prendre les villes russes jusqu'à Moscou.

- un jeu de type Dominion dans lequel tous les sets de cartes sont à disposition sur la table à chaque partie (sauf 1). Les cartes représentent des unités de la Wehrmacht ayant véritablement participé à la plus grande invasion de la 2ème guerre mondiale (*). Les unités posées restent devant les joueurs lorsqu'elles sont jouées jusqu'à ce que la force d'attaque permette au joueur de prendre les villes russes qui apportent des points de victoire lorsqu'elles sont prises.

- très très long pour un jeu du genre. Comptez au minimum 40 min par joueur autour de la table.

Barbarossa n'est pas:

-un jeu dont le thème très (trop?) limite sur 2 plans (*) à des chances de passer facilement auprès des joueurs: slaves, juifs, allemands, féministes, personnes ayant eu de la famille touchée par les exactions et crimes contre l'humanité nazis de la 2ème guerre mondiale, les anti-fascistes, les pacifistes et les humanistes (sauf avec beaucoup, beaucoup de distance et d'humour et/ou d'assurance que l'amalgame des 2 thèmes ne risque pas de banaliser la fascination malsaine pour un régime politique raciste et génocidaire)

-un jeu avec une grande rejouabilité du fait de sa longueur et du peu de renouvellement des stratégies d'une partie sur l'autre. Effectivement, pratiquement toutes les cartes étant disponible à chaque partie et l'interaction avec les autres joueurs étant limitée, on trouve rapidement une tactique que l'on appliquera à chaque fois.

-un jeu facile à sortir avec tout type de joueurs et susceptible de donner une bonne image de notre loisir préféré (*). Une erreur éditoriale qui, à mon avis, n'est pas cautionnable.

*Ce qui peut choquer dans ce jeu:

1. Les cartes ont toutes un dos présentant la bannière nazie dont la croix gammée à été remplacée par une croix de fer, mais qui reste sans équivoque.

2. Les jeunes filles de type manga (dont certaines paraissent vraiment très jeunes) dessinées sur toutes les cartes exposent leurs sous-vêtements et caressent des obus et autres objets phalliques de manière très suggestive. Les textes d'ambiance sont aussi dans la même veine: "Ah les vibrations d'une explosion... c'est si bon..."

3. Certaines cartes ont des titres qui peuvent être dérangeants (Faveur du Führer, Régiment Panzer SS, Miss Adolf)

4. L'opération Barbarossa a été la guerre d'invasion la plus meurtrière de la seconde guerre mondiale tant au plan des pertes militaires que civiles. On peut s'étonner du choix d'un tel thème pour un jeu de deckbuilding dans lequel les joueurs incarnent un seul camp: celui des armées nazies.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default