Ce jeu est sorti le 10 juin 2011, et a été ajouté en base le 23 mars 2011 par Mistersims

édition 2011
Par Philippe Keyaerts
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

N'atteint pas les sommets, l'Olympos...

Quel bric à brac ce jeu !
Si la mise en place permettra effectivement un bon renouvellement des parties, celles-ci seront plombées par un chaos omniprésent.
Inutile de faire des plans sur la comète, car quand viendra votre jeu, si la tuile que vous convoitez est encore présente, peut être que vous n'aurez plus les ressources nécessaires, que vous possédiez pourtant au tour précédent.
Bon, c'est pas grave : on va prendre des tuiles "lances" pour dissuader de nous faire la guerre... oui, oui, bien sûr...
Cool, ya des des cartes nous donnant de petits bonus. Oui, mais alors, c'est vraiment au petit bonheur la chance et elles pourront être une réelle aide tout comme ne servir à rien si ce n'est à être changées en pv. Bon, c'est pas grave me direz-vous, puisqu'il y a une tuile permettant de moins piocher au hasard. Bon, bien entendu, il vous faut avoir les ressources nécessaires, que la tuile rentre un peu dans vos plans, puisqu'on ne prend pas n'importe quoi, se fiant aux emplacements des tuiles sur le plateau pour optimiser son jeu et espérer avoir des tuiles uniques donnant plein de pv.
Oui mais, pour obtenir ces dernières, il vous faudra avoir des étoiles, que vous pourrez voler à vos adversaires pour les empêcher d'obtenir leurs merveilles, en leur infligeant une double sanction puisque pour avoir ces étoiles ils auront perdu du temps à combattre un peuple barbare... et comme le temps est ici très important...

Ah, et les Dieux... on ne sait pas ce qu'ils nous réservent et le joueur ayant le plus de marqueurs les honorant pourra peut être avoir leur faveur, à moins que le joueur en ayant le moins ne subisse leur courroux. Et comme le malus qui lui sera infligé lui fera perdre du temps, même si bien entendu, comme on veut nous donner l'impression que notre destin est entre nos mains, il existe des tuiles permettant d'obtenir ces marqueurs et qu'il ne tient qu'à nous de les acquérir, bah le gars prendre un retard et courra derrière les autres, risquant de se bouffer malus sur malus, à moins qu'il se contente à lutter pour la faveur des Dieux durant tout le jeu.

Olympos se veut riche et l'est assurément, mais l'interaction et le hasard qui en transpirent, s'ils procurent une tension certaine propre à tout bon jeu, sont de trop pour ce jeu qui ne se veut pas vraiment "familial".

Un gros "dommage" me concernant, car tout en lui donne envie de l'apprécier davantage...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default