Ce jeu est sorti le 26 avr. 2003, et a été ajouté en base le 22 janv. 2003 par Monsieur Phal

édition 2003
Par Bruno Faidutti et Serge Laget
Illustré par Emmanuel Roudier et Julien Delval
Édité par Days of Wonder
Distribué par Asmodée

Standalone 1 extension 3 éditions

Mystère au pays des merveilles

Servi par une belle édition de chez "Days of Wonder", « Mystère à l'Abbaye » nous propose de nous plonger dans l'ambiance du "Nom de la Rose" d'Umberto Ecco. Même si le célèbre auteur n'a de toute évidence pas autorisé « Bruno Faidutti » à utiliser le nom de son célèbre roman, on voit bien que le thème de la résolution d'un mystère (un meurtre en fait, mais "mystère" ca fait moins gore) dans une abbaye isolée colle pile poil au thème du livre.

L'ambiance est très bien rendue pour peu que vos compagnons de jeu l'entretiennent tous ensemble. Les noms en latin et les moines caricaturaux font aller le jeu dans cette direction.

Les mécanismes sont un habile développement de ceux de notre bon vieux "Cluedo". Les suspects ont cinq caractéristiques possibles et le spectre possible des questions à poser est beaucoup plus vaste. Les suppositions ne sont pas systématiques puisqu'il faut convaincre un adversaire se trouvant dans la même pièce que vous de répondre à votre question (ce qu'il n'est pas obligé de faire, mais il gagnera une question à vos poser en retour). De plus, le vainqueur n’est pas forcement celui qui trouvera le coupable puisqu’il est possible de gagner des points de victoire en faisant de révélations tout au long du jeu. Si ces révélations s’avéraient exactes, il serait possible de marquer plus de points que celui qui aura démasqué le coupable.

Globalement, tous les systèmes sont malins et bien équilibrés, tout ceci étant teinté d'une ambiance médiévale très prononcée.

Le seul défaut de ce jeu est qu'il ne supportera pas un auditoire défaillant (ni un environnement bruyant ou chaotique d’ailleurs). Des joueurs qui ne sont pas dans l'ambiance vont irrémédiablement la plomber et ferait mieux de passer leur chemin. Aussi, au regard de la complexité des raisonnements, il est assez facile de décrocher. Je réserverais donc volontiers ce jeu à des joueurs chevronnés.

A jouer dans une ambiance feutrée, complexe, très immersif et original, « Mystère à l’Abbaye » reste selon moi un élément nécessaire de toute ludothèque raisonnablement hétéroclite.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default