Mon jeu favori mais c'est très subjectif

10,0
Je peux comprendre que ce jeu ne plaise pas à tout le monde.
Trop abstrait, pas de cadre scénaristique, longueur des parties, difficulté à tenir ses cartes quand on n'arrive pas à faire un éventail... Beaucoup de défauts comparés à des jeux modernes plus amusants.

C'est justement là le cœur du problème : pour moi, ce n'est pas un amusement, mais plutôt une activité sérieuse. Je le compare aux échecs d'ailleurs, dans la lignée de ces jeux traditionnels abstraits. Sauf que ce Tarot a ce "faux" défaut qu'on puisse accuser la malchance plutôt que ses propres compétences.

Le Tarot est un jeu où la plupart des gens (moi y compris) jouent souvent de manière automatique, sans vraiment réfléchir, et surtout sans savoir jouer en équipe. Mais, c'est en fréquentant des joueurs chevronnés qu'on remarque toute la richesse de ce jeu : psychologie, bluff, communication, stratégie. C'est quand ces professionnels arrivent à savoir d'avance notre pathétique plan de jeu pour peu que nous pensons que la chance fait tout, que l'on comprend que la chance se courtise.

Quand on sait jouer (ce qui demande de l'investissement et de la réflexion, chose que tout le monde ne cherche pas dans un amusement), on a toujours un rôle à jouer. On a beau avoir de mauvaises cartes, on en a toujours le même nombre : si faible dans une couleur, on est fort dans une autre. Quand on a peu d'atout, l'intérêt est justement de s'en débarrasser pour pouvoir donner nos points à la surprise de l'attaquant. Et si on joue à sa gauche, non seulement on es très bien placé pour ouvrir, mais en plus c'est encore mieux d'avoir très peu de points, car nos partenaires ont plus de chance d'en avoir beaucoup et de pouvoir les sauver au nez et à la barbe du preneur. Ce ne sont que des exemples, je ne parle même pas des techniques avancées comme la baie des cochons, l'uppercut, l'impasse ou le 2 pour 1, qui lorsqu'elles sont bien employées, peuvent vraiment changer le cours de la partie.

J'aime bien le jeu à 4 pour son spectacle de l'équipe en défense, mais son problème est que cette même défense est très peu rémunérée question score. Et donc que pour gagner il faut avoir dans la partie entière un jeu d'attaque, ce qui demande de la chance.

Donc (n'en déplaise aux puristes, et d'ailleurs c'est dans cette version qu'est né le tarot, tralalère), je préfère jouer à 3 : très rarement des mauvais jeux, sur contrats plus fréquents, défense mieux rémunérée, preneur ayant presque toujours des faiblesses vu le nombre de cartes, stratégie de capture des points inférieurs (dame, cavalier, valet), difficulté de faire couper la défense. Un véritable régal pour l'esprit et la réflexion, de savoir que le preneur peut chuter malgré beaucoup de chance à la donne et/ou au chien, et où s'assurer la victoire avec un jeu magnifique en prenant le moins de risque possible n'est pas une bonne stratégie.
J'y ai déjà, moi ou un partenaire de table, gagné pas mal de fois sans prendre une seule fois. C'est à vous faire revoir votre jugement sur la part de hasard au Tarot à 3....

Le jeu à 5, c'est du pur cirque, et pour le coup plus amusant mais moins intellectuel. Le score ne représente pas vraiment nos capacités à ce jeu.

Tout cela, je le conçois, ne plaît pas à tous, et c'est tant mieux, car tous les goûts sont dans la Nature. Tout le monde n'a pas envie de compter et se souvenir du nombre et de la hauteur des atouts, des honneurs joués, ou de s'investir suffisamment pour entrevoir les possibilités qui sont, et ça me semble vrai, très opaques quand on débute.

Si je dois trouver une qualité pratique à ce jeu, c'est qu'on peut y jouer partout. Pas besoin d'une table immense pour le plateau, pas de pions ou de jetons qui se baladent dans le train. Et aussi, on peut retirer les atouts et les cavaliers pour jouer à d'autres jeux de cartes traditionnels.

Commentaires

Default