Ce jeu a été ajouté en base le 7 mars 2017

édition 2018
Par Eric Lang
Illustré par Adrian Smith et Nicolas Fructus
Édité par CoolMiniOrNot et Edge Entertainment
Distribué par Asmodee

Standalone
Illustration haut boutique Tric Trac
89,95€ 99,90€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Mon dragon m'a soufflé la tactique pour mettre le Japon à mes pieds

Tout d’abord, je tenais à souligner la beauté esthétique du jeu et du matériel de la version Kickstarter. C’est peut être un détail mais franchement quand on a de la belle figurine et du beau matos comme ça donne envie de jouer !!!
Après, cela ne fait pas tout loin de là… Du beau matos sans une vraie profondeur de jeu ça ne sert à rien. Personnellement, j’étais vraiment resté sur une grosse déception avec massive darkness qui pour moi n’avait qu’un intérêt très limité. Mais là, rising sun a réussi à relever le défi.
Rising sun est un bon jeu de majorité/combat avec un système de résolution de conflit relativement original. C’est à mon sens un des gros points forts du jeu. On ne jette pas des dés, mais on se taraude la tête pour essayer de deviner ce que va faire l’adversaire et pouvoir ainsi le contrer. Il y a donc également une part de prise de risque et de bleuf.
Un autre point fort vient du fait qu’on peut très bien gagner des points de victoires même si on n’est pas le plus fort militairement parlant. Il y a de nombreuses manières de gagner des points et il faut en permanence s’adapter à la situation qui est relativement chaotique. Pour s’en sortir il faut toujours chercher le meilleur moyen pour engranger des points de victoire.
Il y a néanmoins des points qui m’ont un peu moins plu ou convaincu. En effet, le jeu est très chaotique et il est difficile de planifier à long terme. De plus, il comporte une dose non négligeable de chance et d’opportunisme avec le tirage des régions en guerre, les conditions de départ, l’ordre du tour…
Le côté alliance, trahison et diplomatie m’a laissé sur ma fin car on est très loin d’un Fief. Les alliances se font et se défont sans que l’incidence sur le jeu soit si grande que ça. A fief on peut former des armées entre alliés, ce qui n’est pas possible ici. On peut apporter des votes, du soutien, des titres, etc. Ce qui donne ensuite une dimension beaucoup plus tragique aux trahisons. Dans rising sun l’alliance est purement formelle… les joueurs ne se retrouvent pas autour d’un but commun…
Le fait également de traverser allègrement les frontières donne le sentiment qu’on n’a pas vraiment un territoire à défendre. C’est plus un jeu de de prise de majorité tactique de zone qu’un vrai jeu de conquête…
En ce qui concerne l’atmosphère et le thème, il est plutôt bien rendu surtout avec les monstres qui apportent un petit côté fantastique sympa. Néanmoins, pour moi on est loin de Fief qui arrive à restituer l’atmosphère féodal du moyen-âge. Là où on s’identifie à sa famille et à ses seigneurs à Fief, il n’y a, pour Rising sun que des pions spécifiques…
Malgré ses quelques points négatifs qui n’engage que moi, Rising Sun est un très bon jeu de placement/majorité tactique amélioré par de magnifiques figurines. Ne lui manque que le petit plus, avec tout ce beau matériel, qui pourrait donner vie à cette atmosphère du Japon médiéval afin d’écrire une belle histoire à chaque partie.

 Voir d'autres avis...

Commentaires (1)

Hotage
Hotage
Merci beaucoup pour votre long commentaire, qui donne une bonne idée du jeu ^^
Default