Ce jeu est sorti le 20 mai 2008, et a été ajouté en base le 15 mai 2008 par Monsieur Phal

édition 2008
Par Michael Rieneck et Stefan Stadler
Illustré par Michael Menzel
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodée

Standalone 1 extension 2 éditions

Mix puerto rico, caylus, agricola mais sans leurs grandeurs

Un jeu de gestion qui rappelle différents autres jeux tel agricola pour les champs qui donnent des denrées, caylus pour les tuiles de bâtiments, puerto rico pour les envois de marchandises sur les navires ....

Le matériel est réellement plaisant et beau, les cartes auraient méritées d'avoir des dessins différents par joueur même pour des effets identiques.

A ce niveau d'ailleurs toutes les actions se réalisant par des cartes, je trouve que l'on est trop restreint dans ses choix stratégiques, à chaque tour jouer et faire les effets de 4 cartes et bénéficier des votes de la 5° semble redondant sur 6 tours, j'aurais apprécier jouer 4 cartes et bénéficier de l'effet de la 5° pour les votes mais en ayant une main de 10 cartes et en étant obligé de conserver pour le tour suivant les 5 restantes, ainsi on ne reconstitue sa main de 5 cartes que les 2 tours soit 3 fois dans le jeu et les stratégies seraient moins visibles. A l'identique, construire des bâtiments sur ses champs permettant une nouvelle action et retirant une ressource d'accord, mais pourquoi si peu de choix de tuiles, un seul peut transformer le sucre en rhum et le vendre, idem pour les cigares et on ne joue que dans son coins, dans Caylus on paye pour utiliser le bien d'un autre comme à keyflower mais le bâtiment ne reste pas entre les mains d'un seul joueur. La stratégie des 6 tours est quasiment orientée dès le premier et c'est dommage aucun rattrapage possible.

Donc un petit jeu de gestion simple et attractif, avec une rejouabilité limitée à mon goût (6 lois de 4 types, à la fin de chaque tour on en valide 2 sur 4, mais à chaque partie on passe les 6 dans un ordre différent il est vrai mais cela aurait augmenter la durée de vie du jeu d'en mettre 8 et d'en retirer 2 de chaque paquet aléatoirement au début de la partie).

Ce n'est pas un mauvais ni un grand jeu, il est abordable facilement, mais on sens rapidement ses limites, tout comme le fait d'attendre son tour, les seules interactions étant les marchés pouvant être pourris par les autres joueurs et les remplissages de navires ainsi que les actions secondaires de certaines cartes. Une réécriture plus riche avec adjonction d'éléments de jeu permettrait d'en faire un jeu avec un potentiel bien plus important comme puerto rico ou caylus.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default